02/09/2020

La pandémie avait assuré la sécurité du canton !

Pendant le confinement les voleurs étaient au chômage et le canton de Genève a vu sa criminalité baisser de façon drastique. Mais depuis le 11 mai dernier, c’est reparti de plus belle !

Confinement et contrôles renforcés aux frontières, l’équation s’est montrée gagnante pour les Genevois en matière de cambriolages et de vols en tout genre pendant le confinement du 16 mars au 11 mai . Cette période a permis de réduire de manière drastique le nombre de cambriolages (-40%) avec une baisse particulièrement marquée pour les appartements et les villas, jusqu’à -90% certaines semaines selon la police genevoise.

Les vols à la tire ont connu également une baisse de 60% environ en mars 2020 par rapport à la même période en 2019.  Le cocooning forcé des Genevois restés à la maison n’explique pas tout. C’est bien entendu la fermeture des frontières qui participé à cette diminution de la criminalité en général et des cambriolages en particulier, un domaine où la délinquance transfrontalière est importante et place Genève, année après année, dans le palmarès des cantons les plus criminogènes du pays.

En juin dernier, l’UDC Genève a  déposé une question écrite urgente au gouvernement afin de connaître avec précision les incidences observées à Genève en matière de criminalité pendant la pandémie. Etrangement, notre Conseil d’Etat a répondu que la «baisse linéaire depuis 2011 ne s’applique pas hors circonstances conjoncturelles, par la fermeture exceptionnelle des frontières entre la Suisse et la France.» Langage de politicien «langue de bois» au vu des chiffres délivrés par la police elle-même ! Les prochaines statistiques de la criminalité publiées chaque année dans tous les cantons démontreront noir sur blanc que oui, la fermeture des frontières a eu un effet positif sur la criminalité à Genève et dans tout le pays. 

D’ailleurs, le «retour du bâton» s’est rapidement fait ressentir après la mi-mai. A Perly par exemple, commune frontière où se sont produites plusieurs agressions l’automne dernier, aucun braquage n’avait été signalé pendant des semaines dans l’une des nombreuses stations-services ou bureau de change. Le 25 juin, le distributeur de billets situé à dix mètres de la douane (!),  a été attaqué à l’explosif. Les malfrats se sont enfuis en direction de …la France. On ne compte plus les incivilités qui explosent depuis la fin du confinement dans les quartiers où des bagarres d’une violence inouïe impliquant des personnes étrangères se produisent de plus en plus fréquemment : pour le seul week-end du 27 au 28 juin, la police en a recensé 70! Puisque seul un véritable contrôle aux frontières joue un rôle pour assurer la tranquillité de notre canton (comme en 2015 après les attentats de Paris), on se demande ce qu’attendent nos autorités pour réguler les entrées en Suisse !

Valérie Duby, secrétaire générale UDC Genève

Communiqué UDC du 2 septembre 2020.

Valérie Duby et votre secrétaire

Valérie Duby et votre secrétaire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire