28/08/2011

Les succès de ma vie

Vous connaissez déjà mon désir d’arrêter de fumer et mon incapacité de le faire. Je me suis alors inscrit à un cours à l’école-club Migros pour connaître une nouvelle technique.

Nous apprenions à nous décontracter, à descendre dans notre inconscient et de l’influencer. La première fois, nous devrions penser à tous les avantages de l’activité en question (fumer, manger…). J’ai donc pensé au plaisir d’allumer une cigarette après le repas, à l’avantage de fumer dans les trains qui sentaient mauvais à l’époque, etc.

Ensuite, il fallait penser à tous les inconvénients de l’activité que nous souhaitions abandonner. Il y avait là la toux le matin, les habits qui ne sentaient pas bien, le prix pour les cigarettes, etc. Pour terminer, je devais prendre la décision d’arrêter de fumer après 21 jours.

Nous devrions nous détendre ainsi chaque jour durant 21 jours, sauf qu’à partir du deuxième jour, nous nous rappelions seulement les mauvais côtés de ce que nous voulions écarter de notre vie. Il n’y avait rien d’autre à faire. Je pouvais fumer comme avant sans aucune restriction. L’idée était d’arrêter de fumer après ces 21 jours.

Le 19ème jour, je terminais une cartouche de cigarettes et j’aurais encore pu acheter deux paquets. En effet, j’avais encore deux jours durant lesquels je pouvais fumer normalement. Mais, chose étonnante, je n’en avais plus envie !

Et cela est resté ainsi jusqu’à aujourd’hui.

Le plaisir d'allumer une cigarette

Le plaisir d'allumer une cigarette


Aucun commentaire:

Publier un commentaire