26/10/2019

La danse interdite (souvenir du 12 août 2011)

L’été est le temps de l’insouciance. Tout y est tellement facile. Etre assis à l’ombre d’un arbre avec des amis. Savourer le bonheur de déguster un bon vin…

Et puis la gaieté d’être jeune, de se toucher, des couleurs vives, des odeurs agréables. La joie qui se transforme en musique et voilà : la lambada est née.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire