15/03/2021

La Vice-présidente, Kamala Harris, toujours aussi déconnectée de la réalité

 

Avec le projet de loi d’aide contre le Coronavirus, les Démocrates ont décidé de récompenser les États bleus (démocrates) qui ont imposé les confinements les plus sévères pour contrer la pandémie ( les États de New York, de la Californie, du Michigan, etc.), se causant ainsi d’importantes pertes de recettes fiscales. Le projet de loi concernant le coronavirus prévoit un renflouement de 350 milliards de dollars pour ces États. Les citoyens des États rouges (républicains) qui sont restés au travail vont renflouer les États bleus qui ont pris une année sabbatique. Compte tenu des difficultés que la plupart des Américains ont connues l’an dernier, Kamala Harris ne devrait pas ricaner derrière un podium, en se vantant d’apporter de l’aide à ceux qui subissent encore les effets du confinement.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Bonchie, paru sur le site de Red State, le 12 mars.

***********************

Lors d’une conférence de presse concernant l’adoption du projet de loi d’aide contre la pandémie, Kamala Harris démontre son absence de contact avec le monde extérieur

J’ai appris de source sûre que Kamala Harris est vice-présidente des États-Unis, mais son absence notable de la scène publique peut laisser songeur. Elle est sortie de sa cachette aujourd’hui (le 12 mars) pour annoncer l’adoption du récent « projet de loi d’aide » concernant le coronavirus, et elle a rappelé à tout le monde pourquoi on ne la voit pas beaucoup ces jours-ci.

Elle a donné une performance grinçante, proclamant que «l’aide» est en route, comme si elle était sur le point de courir dans un bâtiment en feu pour sauver une portée de chats.

Mme Harris a toujours l’air de ne pas savoir quoi faire de son visage, qu’il s’agisse d’une interview ou de remarques publiques comme celle-ci.

Lors de cette annonce devant les médias était-elle censée sourire et rire, ou être plus stoïque, étant donné la gravité de la pandémie ? Elle n’en avait aucune idée, et cela se ressentait dans ses commentaires, alors qu’elle semblait sur le point de ricaner bêtement tout en lisant des phrases toutes faites sur les personnes que ce projet de loi est censé aider.

Mais ce sont ces formules toutes faites qui montrent vraiment à quel point Mme Harris, et l’Administration Biden dans son ensemble, sont déconnectées de la réalité. Un chèque de 1400 $ ne va pas aider les gens qui ne peuvent pas nourrir leur famille.

Il ne va certainement pas apporter beaucoup de réconfort à quelqu’un qui a perdu son emploi parce que Mme Harris et ses semblables ont imposé des mesures de confinement ridicules et inefficaces.

C’est un moment à la Marie-Antoinette (« Ils n’ont pas de pain? Qu’ils mangent de la brioche! ») s’il y en a jamais eu un.

Ces politiciens ont détruit la vie de millions de personnes, alors que la science ne cessait de dire que cela ne devait pas arriver. Maintenant, ils veulent être loués et félicités pour vous avoir donné des miettes, pendant qu’ils dépensent encore plus de votre argent pour financer les États bleus (démocrates) et les syndicats. Il n’y a pas de héros. Mme Harris, l’Administration Biden, et une longue liste de gouverneurs et de maires d’États bleus sont les méchants dans cette histoire.

Mme Harris n’est tout simplement pas bonne dans ce domaine.

Nous sommes tous au courant des rumeurs sur la façon dont elle a débuté en politique, mais depuis lors, elle a survécu en jouant la carte identitaire, notamment pour obtenir le poste de vice-présidente. S’il existe une vidéo qui résume la raison pour laquelle elle n’est même pas allée dans l’Iowa pendant sa campagne présidentielle, c’est bien celle de cette conférence de presse. Ce n’est pas vraiment ce qu’elle dit, mais plutôt le manque d’authenticité de ses propos.

Compte tenu des difficultés que la plupart des Américains ont connues l’an dernier, personne ne devrait ricaner derrière un podium, se vantant d’apporter de l’aide en dépensant l’argent des autres via ce projet de loi d’assiette au beurre, le plus corrompu de l’histoire de ce pays. C’est un message incroyablement déconnecté, et un politicien décent reconnaîtrait que ça ne passe pas.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire