11/03/2021

Trump part en guerre contre les faux Républicains

 

Donald Trump a jeté un gros pavé dans la mare en publiant lundi une déclaration officielle disant à ses fidèles partisans républicains de ne pas faire de dons aux RINO (Republicans In Name Only). Il a dit au lieu de cela, que ses partisans devraient envoyer leurs dons directement à son PAC (comité d’action politique) «Save America». Les Faux Républicains qui ont fait semblant d’être de son côté, puis ont voté en faveur de sa destitution ou qui l’ont accusé d’avoir causé l’émeute du 6 janvier, vont s’en mordre les doigts.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article d’Andrea Widburg, paru sur le site d’American Thinker, le 9 mars.

Trump entre en guerre contre les RINO de Washington

Les personnes qui n’aiment pas Donald Trump prétendent que lorsqu’il s’en prend à Mitch McConnell et aux autres Républicains déloyaux, il ne fait que régler ses comptes sans autre but que l’autosatisfaction.

Les gens comme moi, qui l’aiment bien, perçoivent qu’il a une stratégie plus importante : se débarrasser de l’aile conservatrice du Parti Démocrate (ce n’est pas une faute de frappe) et positionner le Parti Républicain afin qu’il représente un véritable conservatisme populiste et pro-américain.

M. Trump a fait un autre grand pas dans cette direction lundi (le 8 mars) lorsqu’il a dit à ses 75 millions de partisans de cesser d’envoyer de l’argent au GOP.

Pour récapituler, Donald Trump a ouvert sa guerre contre l’aile RINO (Republicans in Name Only – (Faux Républicains)) du Parti Républicain à la mi-février, lorsqu’il s’en est pris au sénateur Mitch McConnell, chef de la minorité républicaine au Sénat, en le traitant d’incompétent. C’était évidemment pour se venger des attaques honteuses de Mitch McConnell après le vote raté de l’Impeachment.

M. Trump n’avait pas fini après avoir eu son mot à dire concernant M. McConnell. Deux semaines plus tard, lors de son discours à la réunion de la CPAC (Conservative Political Action Conference), M. Trump a fait deux choses.

D’abord, il a dit qu’il n’avait pas l’intention d’abandonner le Parti Républicain. Et, deuxièmement, il a nommé les Faux Républicains qui doivent être exclus du parti parce que leur allégeance est aux Démocrates avec leur politique anti-américaine, plutôt qu’aux États-Unis et aux Américains. M. Trump a clairement indiqué qu’il allait restaurer un Parti Républicain pro-américain.

Il a ensuite annoncé qu’il allait faire campagne contre la Sénatrice de l’Alaska, Lisa Murkowski, dont l’engagement envers le conservatisme est presque entièrement illusoire, et a demandé à ses avocats d’envoyer une lettre de cessation et d’abstention au Comité national républicain (le «RNC»).

Dans cette lettre, les avocats de M. Trump ont exigé que le RNC cesse d’utiliser le nom et l’image de Donald Trump dans ses documents de campagne.

Sans surprise, le RNC a répondu qu’il avait l’intention d’utiliser le nom et la photo de M. Trump dans son matériel de campagne. Cela signifie, bien sûr, qu’il a l’intention de promouvoir les RINO en les associant à un président républicain extrêmement populaire :

« Dans une lettre adressée lundi à l’avocat de M. Trump, Alex Cannon, l’avocat en chef du RNC, J. Justin Riemer, a déclaré que le Comité « a tout à fait le droit de se référer à des personnalités publiques lorsqu’il s’engage dans un discours politique, protégé par le premier amendement » et a déclaré « qu’il continuera à le faire dans la poursuite de ces objectifs communs. Il a insisté sur le fait que M. Trump avait également «réaffirmé» à la présidente du RNC, Ronna McDaniel, au cours du week-end « qu’il approuve l’utilisation actuelle de son nom par le RNC pour la collecte de fonds et autres matériels, y compris pour notre prochaine retraite des donateurs à Palm Beach lors de laquelle nous attendons avec impatience sa participation ».

Jim Hoft du site The Gateway Pundit comprend l’objectif poursuivi par le RNC :

« Il suffit de penser à tous les petits donateurs à revenu fixe qui penseront qu’ils aident M. Trump alors qu’au contraire ils aideront des monstres comme Mitch McConnell ou Liz Cheney ! »

Trump a dû anticiper cette réaction – après tout, en tant que personnage public, il lui est difficile de prétendre qu’il a le contrôle exclusif de son image et de ses paroles – alors il a riposté par une réaction qui a dû horrifier tout le monde au RNC, de la plus modeste des secrétaires à Ronna McDaniel elle-même. Il a publié une déclaration officielle disant aux fidèles de ne pas faire de dons aux RINO. Au lieu de cela, il dit qu’ils devraient faire un don directement à son PAC (comité d’action politique) « Save America » :

La situation est sur le point de devenir très intéressante, car Donald Trump vient de s’oindre ouvertement en tant que « faiseur de roi » des tenants du conservatisme musclé des États-Unis.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire