04/11/2021

Fraude électorale : les Américains se réveillent

L’Afghanistan s’est effondré. L’inflation s’envole. La création d’emplois ralentit. La confiance des consommateurs chute. La Chine devient plus agressive dans le détroit de Taiwan. La frontière est un fiasco absolu. Les vaccinations COVID se sont effondrées. Et Joe Biden est absent pour tout. Où est ce type ?

Il a menti sur le fait de se faire vacciner et d’enlever le masque. Il a menti sur le mandat lui-même. C’est pour ça que seulement 38 % des Américains approuvent son travail. C’est pourquoi 50 % pensent qu’il est malhonnête. C’est pourquoi 55% pensent qu’il est incompétent pour diriger le pays. Ce sont les dernières données de Quinnipiac. On atteint ce chiffre quand un nombre croissant d’Américains voient enfin la lumière. Les indépendants se sont détournés de Biden de plus de 20 points. Il a perdu le centre.

On nous a dit que les adultes étaient de retour, que la compétence reviendrait – ce n’était qu’un mensonge.

L’Afghanistan a exposé et mis en pièces tous les arguments de vente de 2020 du camp Biden. Notre plus longue aventure de politique étrangère s’effondrait, et cette administration était en vacances, littéralement. Non seulement cela, mais ils ont dit qu’ils avaient planifié cet événement. Vraiment ? Avaient-ils prévu de laisser les Américains derrière eux dans un enfer terroriste ? Ils avaient prévu que les talibans attaqueraient les Américains aux points de contrôle autour de l’aéroport de Kaboul ? Ils avaient prévu que les talibans saisissent les passeports américains ? Je vous en prie.

Ils ont été pris en flagrant délit de somnolence alors que de nombreux mémos du Département d’État avaient averti du désastre imminent tout au long de l’été.

Biden s’en fichait.

C’était sa course folle. C’était son incompétence. Et cela n’aide en rien le fait que l’équipe de Biden semblait tout à fait d’accord pour ne pas s’adresser à la nation pendant des jours lorsque les talibans ont envahi Kaboul au début du mois d’août.

On nous a dit que 81 millions de personnes avaient voté pour ce clown sans cervelle nommé Joe Biden. Pas vrai du tout. Et la plupart des Américains sont d’accord avec l’idée que l’élection de 2020 était truffée de fraudes (via le Washington Examiner) :

  • Un nombre croissant d’électeurs probables pensent que la tricherie a entaché la victoire du président Joe Biden en 2020 face à l’ancien président Donald Trump, et encore plus nombreux sont ceux qui pensent qu’un projet de réforme électorale Démocrate clé va augmenter la fraude.
  • Dans la dernière enquête de Rasmussen Reports, 56% des personnes interrogées ont déclaré : « Il est probable que la tricherie ait affecté le résultat de l’élection présidentielle de 2020, dont 41% qui disent que c’est « très probable ». » Il s’agit d’une augmentation significative par rapport au mois d’avril, lorsque 51% ont déclaré que « l’élection de Biden a été entachée par la tricherie. » Ce changement intervient alors que Trump n’a cessé de soulever des accusations d’intégrité électorale et que les Démocrates ont tenté de faire passer en force des réformes électorales et de bloquer les réformes électorales des États du GOP.
  • Les Démocrates ont certainement utilisé l’hystérie de la pandémie et du COVID pour graisser les rouages de cette opération, les secrétaires d’État contournant les législatures pour changer unilatéralement les règles de vote le jour du scrutin.

Dans le Michigan, ce n’est que plusieurs semaines après l’élection qu’un tribunal a jugé que la secrétaire d’État Démocrate du Michigan, Jocelyn Benson, avait illégalement modifié les règles de vote. La raison pour laquelle elle a agi de la sorte est évidente : le Michigan a une législature Républicaine.

Il y a eu beaucoup d’affaires louches. Nous le savons tous – et quand vous avez un candidat à moitié mort comme Biden, vous pouvez avoir besoin de tricher pour gagner.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire