18/09/2019

A-t-on accordé des passeports suisses à l’entourage de Pierre Maudet ?

C’est le député UDC Thomas Bläsi qui pose cette question écrite urgente qu’il vient de déposer au Grand Conseil.

A-t-on accordé, a-t-on offert sur un plateau la nationalité suisse et des permis (toutes catégories) à des acteurs ou à des proches concernés par l’affaire Maudet ?  Le Conseil d’Etat a-t-il pris la précaution de vérifier si l‘Office cantonal de la population et des migrations avait délivré des passeports rouges à croix blanche ou des titres de séjours à des gens de l’entourage de Pierre Maudet ? Il y a de quoi s’interroger. Il y a de quoi s’interroger à l’heure où l’enquête sur le voyage de Pierre Maudet à Abu Dhabi et ses liens avec un groupe hôtelier se poursuit, à l’heure le Ministre PLR est mis en prévention pour acceptation d’un avantage, à l’heure où Serge Dal Busco, Ministre PDC, va être prochainement entendu par la justice genevoise concernant lui aussi ses liens avec le groupe en question.

On semble en tous les cas bien loin de l’Opération Papyrus, lancée par Pierre Maudet, où près de 2'000 sans-papiers ont été officiellement régularisés.  Une chose est sûre pour l’UDC Genève :  personne ne peut obtenir «par la bande» le passeport suisse. Il existe des conditions formelles et matérielles à respecter, notamment séjourner en Suisse depuis dix ans, dont 2 au cours des 5 années précédant la demande ; avoir avec le canton des attaches qui témoignent de son adaptation au mode de vie genevois; respecter l'ordre et la sécurité publics; etc.

Les Genevois et tous les Suisses ont le droit de savoir si la nationalité suisse n’a pas été accordée un peu trop facilement et pour de mauvaises raisons.

Communiqué de presse UDC du 16 septembre 2019.

Pour plus d’informations :

Thomas Bläsi, député UDC ; candidat au Conseil national

Christo Ivanov, député, chef de groupe UDC

La passeport suisse se mérite

La passeport suisse se mérite


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire