12/09/2013

La traversée du lac : avec des si on mettrait Paris en bouteille

La Tribune de Genève vient de nous apprendre (le 12/9/2013) la merveilleuse traversée du lac que la section genevoise de la Fédération des entreprises romandes et la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève s’imaginent. En regardant de plus près, on constate qu’il s’agit en fait de deux traversées du lac, l’une un viaduc et l’autre un tunnel. Les Genevois connaissent déjà ce choix, pour avoir vu échoir leurs espoirs d’une traversée de la rade à cause d’une telle possibilité de choisir. Le 9 juin 1996, le peuple n’a pas pu se décider et a refusé les deux projets, se privant ainsi de la traversée de la rade tant désirée.

Restons réalistes ; pour l’instant, il n’y a qu’une alternative raisonnable : Accepter la traversée de la rade proposée par l’UDC !


Vue aérienne de Genève

Vue aérienne de Genève


10/09/2013

Après le flop de la mort des forêts, voici le flop du réchauffement climatique

La mort des forêts était sur toutes les lèvres dans les années 80. C’était les débuts des mouvements écologistes et de leur vision apocalyptique du monde. Une initiative fédérale a même été lancée intitulée « Halte à la mort des forêts ». Elle s’est fracassée à la sagesse du peuple suisse et a échoué au stade de la récolte des signatures déjà, le 6 mai 1986. Peu de temps après, il était devenu évident que la forêt suisse jouissait d’une excellente santé et que sa surface ne cessait d’augmenter.

Vint donc le dogme du réchauffement climatique. Tous les scientifiques « sérieux » affirmaient alors que la température moyenne était en train d’augmenter et ce de manière irréversible, tant que nous ne changions pas complètement notre façon de vivre.

Or, la Tribune de Genève vient de nous apprendre (le 10 septembre 2013) que la terre est en train de se refroidir, foi « des éminents spécialistes en environnement appartenant au GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ».

Cette nouvelle sonne-t-elle le glas du mouvement des verts en politique ? Le contraire est à craindre, comme on a pu le voir après la mort de la légende de la mort des forêts. Jésus ne disait-il pas déjà que des aveugles guidaient des aveugles ?

Qu'est-ce qu'il fait chaud!

Qu'est-ce qu'il fait chaud!


03/09/2013

Le nozze di Figaro (souvenir de 2013)

Avec cet opéra de Wolfgang Amadeus Mozart, le Grand Théâtre ouvre sa nouvelle saison 2013 – 2014, pleine de promesses. En tant que membre de son conseil de fondation, je suis fier de vous l’annoncer et de vous inviter à être nombreux lors des spectacles du plus important acteur culturel de Genève.

Un autre point fort de cette saison sera la présentation intégrale de l’Anneau du Nibelung (Der Ring der Nibelungen) de Richard Wagner. A ne pas oublier l’opéra Nabucco avec son formidable chœur des Hébreux prisonniers chantant « Va pensiero ». J’aurai encore l’occasion de vous en parler, surtout que le programme de cette année est particulièrement riche d’opéras, ballets, récitals et de spectacles.

La ballade de Chérubin

La ballade de Chérubin


01/09/2013

Marcher pour la bonne cause

Plus de 200 personnes ont assisté ce matin à la marche en faveur d’Hôpiclowns à Carouge. Le départ était donné dès 8h. Je me suis lancé à 9h17 en portant le n° 62, tandis que ma tendre moitié portait le n° 61. Avec une heure et demie de marche pour 7 km, nous arrivions juste à temps pour la partie officielle avec la participation des célèbres cornemuses de la Musique municipale de Carouge et le discours du maire de cette commune d'importance et de la marraine de la manifestation, la conseillère nationale Céline Amaudruz.

Madeleine et Pierre Scherb

Madeleine et Pierre Scherb

Les cornemuses

Les cornemuses

Céline Amaudruz et Nicolas Walder

Céline Amaudruz et Nicolas Walder