24/12/2013

Protéger votre marque

Les marques sont souvent ce qu’une société possède de plus précieux. Les marques sont déterminantes pour son image auprès de sa clientèle et du public. Il est donc important de bien les protéger qu’il s’agisse de mots (p. ex. Nestlé), de slogans (p. ex. Think different), de lettres (p. ex. CFF), de chiffres (p. ex. 501), de représentations figuratives (logo) ou de formes tridimensionnelles (p. ex. Toblerone).

Au début, les marques ont été crées pour protéger les consommateurs d’une possible tromperie. Puis il s’est avéré que les marques étaient aussi très utiles pour la publicité des sociétés. D’où l’intérêt de créer des marques fortes pour empêcher des concurrents à utiliser des mots similaires, capables de tromper les clients qui achètent leurs produits plutôt que ceux du détenteur de la marque. La protection d’une marque est valable durant dix ans et peut être prolongée à l’infini de dix ans à dix ans.

By Ashley Pomeroy (Own work) [CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons

18/12/2013

Attirer, motiver, fidéliser par la rémunération

Le Petit-déjeuner des PME et des start-up du 1er novembre 2013 organisé par le Service de la promotion économique du canton de Genève a été destiné à éclaircir ce sujet.

Le but de la rémunération est le recrutement, la motivation et la fidélisation des collaborateurs, a expliqué Mme Emmanuelle Brulhart, titulaire du brevet d’avocat et senior manager auprès de la société Deloitte pour introduire ce sujet. Elle doit aussi assurer la compétitivité externe, l’équité interne et l’équilibre financier. Ainsi, le peuple suisse a souverainement décidé qu’accorder à l’employé le plus mal payé au moins un douzième du salaire de l’employé le mieux payé n’est pas équitable.

La rémunération ne se compose pas seulement du salaire. D’autres composants s’y ajoutent. Pensons par exemple à la prévoyance sociale, partiellement financée par l’employeur, à des avantages en nature comme l’utilisation d’une voiture ou des prix préférentiels à la cantine, et encore à une rémunération indirecte par exemple en forme d’options pour l’achat d’actions de la société employeuse.

Le manège

Le manège



13/12/2013

Importance de la propriété intellectuelle


Combien de biens aura la société que vous vous apprêtez à créer ? Bien sûr, elle aura peut-être un immeuble, des ordinateurs, des voitures. A côté de ses biens tangibles, elle aura aussi un certain nombre de biens immatériels, de la propriété intellectuelle. Nous allons ainsi nous pencher sur trois droits de propriété intellectuelle reconnus en Suisse et sur un quatrième reconnu en droit anglo-saxon (commun law).


Il y a d’abord le droit des marques, comme par exemple les marques Nestlé ou Novartis. Puis nous allons mentionner le droit d’auteur qui peut concerner les prospectus d’une société et le contenu de son site internet. Le troisième type de propriété intellectuelle sont les brevets. Pas besoin de faire un dessin de leur importance au même moment où une « guerre des brevets » fait rage entre Samsung et Apple aux Etats-Unis, avec des condamnations à des paiements de millions de dollars de dédommagement à la clé. Le quatrième type de « propriété intellectuelle » que nous allons évoquer sur ce blog prochainement est le secret d’affaires.



La propriété intellectuelle mérite notre attention à deux points de vue, le premier étant de nature défensive et le deuxième offensive. Nous allons nous intéresser aux moyens d’éviter la violation de la propriété intellectuelle d’autrui et faire le nécessaire pour protéger notre propriété et créer des droits forts.

Une oeuvre protégée

10/12/2013

La convention entre entrepreneurs

Au moment de lancer leur start-up, les partenaires négligent souvent de bien définir leurs relations au sein de l’entreprise. C’est compréhensible, car souvent ils se connaissent bien et il y a tant d’autres choses à faire que de définir clairement le rôle de chacun et les moyens pour résoudre des situations qui ne vont peut-être jamais se présenter. Néanmoins, cette attitude est une source potentielle de grands problèmes par la suite.

Régler quelques domaines au début est donc important pour la survie ultérieure d’une entreprise. Il est ainsi indispensable de fixer les modalités de diriger la société. De combien de membres sera composé le conseil d’administration, s’il y en a un ? Qui pourra les élire ? Quels droits de contrôle auront les membres non représentés dans le conseil d’administration ? Quelles restrictions aura-t-il pour acheter et vendre les parts de société ? Qui aura droit à combien de parts dans la société si par exemple un partenaire fournit tout le financement et l’autre le savoir-faire et le travail ? Autant de questions à répondre au début de toute activité entrepreneuriale afin d’éviter de graves dissensions par la suite.


Jeunes entrepreneurs

Jeunes entrepreneurs


26/11/2013

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien, ce n’est pas seulement le titre d’une comédie de William Shakespeare, c’est aussi le sentiment qui se dégage de l’intervention d’hier des trois conseillers fédéraux Didier Burkhalter, Simonetta Sommaruga et Johann Schneider-Ammann pour lancer la campagne.

Ils étaient trois – et pourtant aucun argument n’a été avancé pour dire non à l’initiative de l’UDC contre une immigration massive et incontrôlée. Que faire de 70'000 personnes de plus chaque année ? Dans quels trams et trains les transporter, par quel route les acheminer à leurs places de travail (s’ils ne sont pas à la charge de l’assistance sociale) ? Dans quels logements les loger, en pleine période de pénurie avec une totale incapacité des autorités genevoises de construire les logements pourtant promis ?
Aucune réponse non plus aux questions légitimes que les Suisses se posent n’a été avancée. Rendez-vous donc le 9 février 2014 pour dire avec force que le peuple attend des actions et n’a pas peur de l’Union Européenne.


Résultat de l'initiative

11/11/2013

« La démocratie n’est plus rien qu’une grande entreprise de démagogie qui trompe les peuples… » *

Je suis tombé ce matin sur une note de Pierre Weiss s’insurgeant contre les « docteurs en désinformation et mensonges » Hafid Ouardiri et Hani Ramadan. Intrigué par ces propos, j’ai suivi quelques liens sur le site de la fondation de l’entre-connaissance que dirige le premier de ses Frères musulmans suisses (selon Pierre Weiss, malgré les dénégations des deux protagonistes). J'ai alors trouvé cette allégation de Hafid Ouardiri citée en titre. Elle a de quoi étonner à l’heure où les Frères musulmans, cette secte islamique, réclame le respect de la démocratie en Egypte.

Quant à moi, je suis resté profondément démocrate et je maintiens que l’armée égyptienne n’a pas fait un coup d’état, mais qu’elle a empêché le président élu de parfaire l’instauration de la dictature des Frères musulmans commencée dès son accession à la présidence et de transformer ce pays en un deuxième Afghanistan.

http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2011/11/13/5db9ae58884a15845c36c680b893124f.html

Tariq Ramadan, le frère de Hani Ramadan

Tariq Ramadan, le frère de Hani Ramadan


12/09/2013

La traversée du lac : avec des si on mettrait Paris en bouteille

La Tribune de Genève vient de nous apprendre (le 12/9/2013) la merveilleuse traversée du lac que la section genevoise de la Fédération des entreprises romandes et la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève s’imaginent. En regardant de plus près, on constate qu’il s’agit en fait de deux traversées du lac, l’une un viaduc et l’autre un tunnel. Les Genevois connaissent déjà ce choix, pour avoir vu échoir leurs espoirs d’une traversée de la rade à cause d’une telle possibilité de choisir. Le 9 juin 1996, le peuple n’a pas pu se décider et a refusé les deux projets, se privant ainsi de la traversée de la rade tant désirée.

Restons réalistes ; pour l’instant, il n’y a qu’une alternative raisonnable : Accepter la traversée de la rade proposée par l’UDC !


Vue aérienne de Genève

Vue aérienne de Genève


10/09/2013

Après le flop de la mort des forêts, voici le flop du réchauffement climatique

La mort des forêts était sur toutes les lèvres dans les années 80. C’était les débuts des mouvements écologistes et de leur vision apocalyptique du monde. Une initiative fédérale a même été lancée intitulée « Halte à la mort des forêts ». Elle s’est fracassée à la sagesse du peuple suisse et a échoué au stade de la récolte des signatures déjà, le 6 mai 1986. Peu de temps après, il était devenu évident que la forêt suisse jouissait d’une excellente santé et que sa surface ne cessait d’augmenter.

Vint donc le dogme du réchauffement climatique. Tous les scientifiques « sérieux » affirmaient alors que la température moyenne était en train d’augmenter et ce de manière irréversible, tant que nous ne changions pas complètement notre façon de vivre.

Or, la Tribune de Genève vient de nous apprendre (le 10 septembre 2013) que la terre est en train de se refroidir, foi « des éminents spécialistes en environnement appartenant au GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ».

Cette nouvelle sonne-t-elle le glas du mouvement des verts en politique ? Le contraire est à craindre, comme on a pu le voir après la mort de la légende de la mort des forêts. Jésus ne disait-il pas déjà que des aveugles guidaient des aveugles ?

Qu'est-ce qu'il fait chaud!

Qu'est-ce qu'il fait chaud!


03/09/2013

Le nozze di Figaro (souvenir de 2013)

Avec cet opéra de Wolfgang Amadeus Mozart, le Grand Théâtre ouvre sa nouvelle saison 2013 – 2014, pleine de promesses. En tant que membre de son conseil de fondation, je suis fier de vous l’annoncer et de vous inviter à être nombreux lors des spectacles du plus important acteur culturel de Genève.

Un autre point fort de cette saison sera la présentation intégrale de l’Anneau du Nibelung (Der Ring der Nibelungen) de Richard Wagner. A ne pas oublier l’opéra Nabucco avec son formidable chœur des Hébreux prisonniers chantant « Va pensiero ». J’aurai encore l’occasion de vous en parler, surtout que le programme de cette année est particulièrement riche d’opéras, ballets, récitals et de spectacles.

La ballade de Chérubin

La ballade de Chérubin


01/09/2013

Marcher pour la bonne cause

Plus de 200 personnes ont assisté ce matin à la marche en faveur d’Hôpiclowns à Carouge. Le départ était donné dès 8h. Je me suis lancé à 9h17 en portant le n° 62, tandis que ma tendre moitié portait le n° 61. Avec une heure et demie de marche pour 7 km, nous arrivions juste à temps pour la partie officielle avec la participation des célèbres cornemuses de la Musique municipale de Carouge et le discours du maire de cette commune d'importance et de la marraine de la manifestation, la conseillère nationale Céline Amaudruz.

Madeleine et Pierre Scherb

Madeleine et Pierre Scherb

Les cornemuses

Les cornemuses

Céline Amaudruz et Nicolas Walder

Céline Amaudruz et Nicolas Walder




27/08/2013

Le feu est maîtrisé

Plus de 70 personnes étaient au rendez-vous. On ne saurait jamais s’il elles avaient fait le déplacement pour écouter Céline Amaudruz ou pour observer les pompiers de l’aéroport en action.

Toujours est-il que la présentation du commandant Jean-Claude Bitz était tellement passionnante que personne ne s’est plaint du dépassement de son intervention de plus d’une demie heure par rapport au programme. Céline Amaudruz, en grande sportive, s’est adaptée en raccourcissant son discours, tout en maintenant l’essentiel. Contrairement aux autres partis, épuisés comme le rapporte la TdG, l’UDC pète le feu.

Pour l'instant, les pompiers étaient prêts à intervenir pour éviter qu’un avion placé devant leur caserne ne s’embrase. Néanmoins, il est d’ores et déjà clair que l’équipe de choc UDC enflammera notre canton, le 6 octobre prochain !

Jean-Claude Bitz

Jean-Claude Bitz


Céline Amaudruz

Céline Amaudruz


Les pompiers en action

Les pompiers en action


25/08/2013

La traversée du lac est désormais possible

Les Genevois en rêvent depuis plus de cent ans. Ils ont signé en masse l’initiative de l’UDC pour la traversée de la rade. Sa présidente, conseillère nationale et candidate au Conseil d’Etat Céline Amaudruz l’a symboliquement inaugurée en traversant la rade à la nage. Bravo à cette grande sportive et politicienne qui n’attend pas que les autres fassent bouger les choses, mais qui mouille elle-meme sa chemise.



Céline Amaudruz a réussi la traversée de la rade

Céline Amaudruz a réussi la traversée de la rade



Quel accueil triomphant!

Quel accueil triomphant!



Céline Amaudruz prend la pose avec Pierre Scherb

Céline Amaudruz prend la pose avec Pierre Scherb

24/08/2013

« Le bilan du Conseil d’Etat n’est pas médiocre »


Céline Amaudruz, nageuse à ces heures perdues, lance cette affirmation à l’assemblée des délégués suisses réunis à Palexpo ce samedi. Surpris de cette indulgence soudaine de sa part, je l’entends continuer : « Il est catastrophique ! »

Pour Jean-François Rime l’initiative « 1:12 – pour des salaires équitables » a été lancé par des adolescents boutonneux voulant casser du bourgeois.

Parlant de l’initiative pour l’abrogation du service militaire obligatoire, Yves Nidegger précise que tous les pays ont une armée stationnée sur leurs sols. La question est : « Est-ce leur propre armée ou celle de leur voisin ».

Céline Amaudruz

Céline Amaudruz


22/08/2013

Dans l'attente de la traversée de la rade

Le 12 juin 1988, presque 70% des Genevois ont accepté la traversée de la rade. Fait étonnant, ce projet tant nécessaire pour le canton de Genève reste toujours un projet. Une jeune femme, la candidate à l’élection du Conseil d’Etat Céline Amaudruz, a donc décidé une action spectaculaire pour donner encore plus de visibilité à l’absolue nécessité de construire un tunnel comme l’initiative de l’UDC déposée en juin 2012 l’exige.

A son arrivée à Baby Plage aux environs de 10h, ce dimanche 24 août, le deuxième candidat UDC au Conseil d’Etat, Eric Leyvraz, lui offrira le verre de l’amitié. Les Genevois présents y seront aussi invités. Nous trinquerons à la (probable) fin de l’impéritie gouvernementale à faciliter la traversée de la Rade, selon le communiqué UDC.

A votre bonne santé !


A votre bonne santé !

A votre bonne santé !


21/08/2013

Céline Amaudruz mouille son maillot

La candidate au Conseil d’Etat se dépense sans compter. Sous sa présidence, l’UDC a déposé son initiative pour la traversée de la rade. Venant d’un parti qui n’a pas les faveurs de nos gouvernants, le Conseil d’Etat a vite fait de la balayer. C’était sans compter sur le Grand Conseil qui l’a rappelé à l’ordre et a décidé de la soumettre au vote.

Céline Amaudruz a le sens du service. Grande sportive, elle traversera la rade à la nage, attirant ainsi l’attention sur le catastrophique dossier de la mobilité et l’impéritie gouvernementale à faciliter la traversée de la Rade, selon le communiqué de l’UDC.

Accueil à Baby-Plage

Accueil à Baby-Plage


07/08/2013

La Suisse est le paradis du vol, de la prostitution et de la mendicité

Ce n’est pas l’UDC qui le dit, mais un Roumain pour convaincre d’autres Roumains à se rendre à Genève pour y mendier, comme la Tribune de Genève le rapporte. Mal lui en a pris, car il vient d’être arrêté avec deux comparses pour traite d’êtres humains, usure et menace.

C’est l’occasion pour l’UDC de rappeler la nocivité de la mendicité, car, selon le Tribunal fédéral qui doit le savoir, « il n'est malheureusement pas rare que des personnes qui mendient soient en réalité exploitées dans le cadre de réseaux qui les utilisent à leur seul profit et qu'il existe en particulier un risque réel que des mineurs, notamment des enfants, soient exploités de la sorte, ce que l'autorité a le devoir d'empêcher et de prévenir. »

J’ai encore tout récemment rencontré un garçon qui me tendait la main et encore aujourd’hui un individu s’appuyant désespérément sur une béquille pour feindre une infirmité.

Le mendiant tente l'impossible

Le mendiant tente l'impossible


29/07/2013

L'UDC lance la campagne

Voici ma présentation pour le Grand Conseil comme elle se trouve maintenant sur le site de l'UDC:

Juriste indépendant, originaire d’une famille paysanne et de pêcheurs professionnels du canton de Thurgovie, j’ai d’abord fait un apprentissage de dessinateur en ventilation et climatisation, puis j’ai acquis mon baccalauréat en formation parallèle, avant l’obtention de mon Master en droit à l’Université de Berne. J’ai longtemps vécu dans la ville de Zurich où j’ai travaillé comme secrétaire-juriste auprès du Tribunal de district et de la Cour de justice, tout en couronnant mes études par l’obtention du brevet d’avocat.

Après mon arrivée à Genève il y a une vingtaine d’années, je me suis tout de suite attelé à m’intégrer dans la vie associative et culturelle. J’ai présidé la Fanfare municipale du Petit-Saconnex durant 8 ans. Sous ma présidence, elle est passée d’une trentaine de musiciens à 52. Nous avons même pu inaugurer un nouvel uniforme à l’occasion de la fête de notre 90ème anniversaire, en 2008.

La musique est une de mes grandes passions que j’assouvis aujourd’hui comme membre du conseil de fondation du Grand Théâtre. Je suis aussi membre du conseil de fondation de la Crèche du Lac et du conseil d’administration des cliniques genevoises de Joli-Mont et de Montana.

La justice occupe une place centrale dans ma vie. J’ai eu l’occasion de m’engager pour sa réalisation comme membre de l’assemblée constituante, premier chef de groupe UDC, puis membre adjoint de son bureau. Je suis fier d’avoir contribué à éviter le morcellement de la Ville de Genève et à empêcher l’éligibilité des étrangers au niveau communal, ce qui a rendu la nouvelle constitution acceptable pour le peuple.

Si vous voulez me donner la possibilité de la concrétiser dans la loi, alors agissez et votez la liste n° 6, le 6 octobre prochain.


Pierre Scherb

27/07/2013

Mohamed Morsi arrêté pour avoir enlevé et tué des policiers

Tandis que la foule en Egypte se rassemblait à la place Tahir pour fêter la prise du pouvoir par l’armée avec des feux d’artifices et en scandant « l’armée, la police et le peuple ne font qu’un », on apprenait l’arrestation du président destitué Mohamed Morsi.


Le juge qui a ordonné son incarcération lui reproche d’avoir collaboré avec le Hamas, d’avoir fuit la prison en détruisant ses archives et même d’avoir enlevé et tué des prisonniers et policiers.

Nonobstant, les Frères musulmans continuent à défier le nouveau pouvoir, au moins implicitement reconnu par la communauté internationale. Les heurts avec la police et l’armée ont ainsi entrainé la mort de plusieurs douzaines de personnes.

Mohamed Morsi et Hillary Clinton

Mohamed Morsi et Hillary Clinton


19/07/2013

La rébellion (Tamarod)

« Mahmoud Badr et ses complices, Mohamed Abdel Aziz et Hassan Shaheen, trois révolutionnaires égyptiens d'une vingtaine d'années, sont les tombeurs de Mohamed Morsi, le président issu des Frères musulmans.* »

Avant d’arriver à cet exploit, les trois instigateurs de Tamarod, le mouvement de protestation contre le président égyptien élu, ont beaucoup souffert. La vidéo ci-joint montre Hassan Shaheen courant au secours d’une égyptienne qui se faisait violemment tabasser par la police durant une manifestation anti-Moubarrak, le 17 décembre 2011. Il est lui-même renversé et frappé jusqu’à rester inconscient sur le pavé.




*Egypte : les apprentis sorciers de Tamarrod, Le Monde du 17 juillet 2013

18/07/2013

Il faut interdire le port du voile à l'école (souvenir du 18.7.2013)

Un règlement n’est pas suffisant pour le Tribunal fédéral, afin de confirmer l’interdiction du port du voile à deux écolières thurgoviennes ; il faut une loi.

En toute bonne logique, le Grand Conseil est appelé à parer au plus vite à ce manque dans la législation genevoise, contrairement aux allégations du Conseiller d’Etat Charles Beer dans la Tribune du 16 juillet. L'assemblée constituante s’est d’ailleurs déjà penchée sur cette question. Hélas, ses membres, trop frileux devant une gauche puissante, et craignant un rejet de leur projet en votation populaire, ont refusé la proposition UDC.

Voici l’amendement UDC : « Le port de vêtement cachant le visage est interdit en public à toute personne domiciliée dans le canton. La loi peut prévoir des exceptions. »

Et voici le commentaire de notre rapporteur :

« Pour le groupe UDC, cela fait partie de la dignité humaine que de pouvoir évoluer à visage découvert dans cette République. Se cacher, pour ceux qui le font volontairement, est un signe de méfiance à l’égard du reste de la population, à l’égard de la collectivité. On a en mémoire les tristes événements du G8 où les gens avaient cru bon cacher leur visage pour commettre des méfaits. On a aussi actuellement un débat général sur des personnes qui se cachent le visage pour d’autres raisons que nous appellerons des raisons culturelles, et l’amendement que nous proposons vise à interdire le port de vêtement qui cache le visage, parce que c’est absolument incompatible avec notre conception de la dignité humaine. C’est absolument incompatible avec l’égalité que l’on doit prôner entre l’homme et la femme, et surtout, cela est destiné à introduire aux personnes, à qui on force de porter un vêtement qui cache le visage, une volonté de non-intégration à notre société. Se cacher le visage représente une telle horreur pour la plupart d’entre nous que le sentiment de la dignité humaine que nous éprouvons en est atteint et que cela fait vraiment partie des choses que nous devons protéger parce qu’une personne qui se cache le visage ne peut pas s’intégrer à notre société. Nous posons cet amendement dans un but d’intégration. »

Jeune femme sans voile

Jeune femme sans voile


07/07/2013

Le changement de président en Egypte n’est pas un coup d’Etat

Les Etats-Unis ne parlaient pas de coup d’Etat en mentionnant le changement de président en Egypte, avec raison. Alexandre Stärkerexplique dans Le Temps du 4 juillet : « … un coup d’Etat, c’est lorsque des dizaines d’officiers prennent le pouvoir comme en 1952. Nous venons d’assister à la plus grande manifestation de l’histoire du monde, avec des millions de personnes dans la rue. »

A Genève, plusieurs dizaines d’Egyptiens se sont réunis au bord du Lac derrière un immense drapeau pour soutenir la mise à l’écart de Mohamed Morsi et pour l’instauration d’une vraie démocratie, ce dimanche.

Mohamed Morsi

Mohamed Morsi


05/07/2013

Les Frères musulmans vont-ils survivre ?

L’islam n’est pas la solution. C’est en somme la réponse d’Isobel Coleman à la question sous titre, en persiflant le slogan des Frères musulmans, soit l’islam est la solution*.

Auteur du livre Le paradis sous ses pieds (Paradise beneath her feet) sur le féminisme islamique, elle suggère que les Egyptiens approuvent, dans une procédure ouverte et correcte, une nouvelle constitution réduisant le rôle de l’Islam. A rappeler que la population de ce pays est aussi composée de 10% de chrétiens. Elle pense que ce serait le moyen d’en finir non seulement avec les Frères musulmans qui posent problème à l’Egypte dès leur bannissement en 1948, mais encore avec l’islamisme dans cette région.

Les premières mesures du nouveau président ne peuvent que rassurer ceux qui craignaient le pire avec le putsch militaire d'avant-hier (que dire d’un président nommant comme gouverneur d’une province un terroriste membre de Gamaa Islamija, qui a récemment tué, en 1997, avec une cruauté sans égale 36 touristes suisses à Louxor ?).

*: http://edition.cnn.com/2013/07/04/opinion/coleman-muslim-brotherhood/index.html?hpt=hp_t1

Protestations contre le président déchu Mohamed Morsi et ses partisans des Frères Musulmans

Protestations contre le président déchu Mohamed Morsi et ses partisans des Frères Musulmans


01/07/2013

Cérémonie d’inauguration du nouveau site de l’OMC (2, souvenir du 1.7.2013)

Partie nationale en quatre photos (Johann Schneider-Ammann, conseiller fédéral, Charles Beer, président du Conseil d’Etat, Sandrine Salerno, maire de Genève, et une photo de groupe)

Johann Schneider-Ammann

Johann Schneider-Ammann

Charles Beer

Charles Beer

Sandrine Salerno

Sandrine Salerno

Photo de groupe

Photo de groupe



30/06/2013

Cérémonie d’inauguration du nouveau site de l’OMC

Partie internationale en trois photos (Pascal Lamy, directeur général de l’OMC, et l’ambassadeur Shahid Bashir, président du Conseil général de l’OMC)




02/06/2013

La puissance de la voix

Stupéfaction ! Le concert de musique de chambre donné par l’Ensemble Contrechamps ce matin au foyer du Grand Théâtre était d’une vivacité étonnante. Il portait bien son nom « L’esprit slave ». La première partie, consacrée au Quatuor à cordes n° 3 d’Alfred Schnittke, a surtout convaincu par la maîtrise de l’harmonie, de la polyphonie, du contrepoint et de l’organologie du compositeur Alfred Schnittke et par l’exécution parfaite de son œuvre « Quatuor à cordes n° 3 ».

Après un changement de l’agencement avec l’ajout de la percussion, c’est surtout la voix extraordinaire du baryton Robert Koller qui a impressionné. Il a réussi à chanter doucement et, d’un instant à l’autre, à augmenter la puissance de sa voix comme s’il voulait être entendu deux-cents ou trois-cents mètres plus loin. Il était merveilleusement bien accompagné par Thierry Debons à la percussion, Vlad Maistorovici et Sabine Akiko Ahrendt au violon, Tomoko Akasaka à l’alto et Olivier Marron au violoncelle.

Ne regrettez pas trop de ne pas avoir assisté à ce concert unique. Grâce à la présence de la RTS, il a été enregistré par Espace 2 et sera diffusé dans Musique d’avenir. Vous pourrez aussi le réécouter à la carte sur www.rts.ch/espace-2.

L'Ensemble Contrechamps se produit

L'Ensemble Contrechamps se produit


29/05/2013

Le peuple n’a pas toujours raison, mais il a toujours le dernier mot

Pas d’accord, disent les Verts et les socialistes genevois (cf. l’article de la TdG ici). Pour eux, après avoir perdu la bataille politique au Grand conseil, ce n’est pas le peuple qui doit décider après le lancement d’un référendum. Pour savoir si la Loi sur la police prévoit assez de contrôle démocratique sur les enquêtes préventives, ils s’adressent plutôt au Tribunal fédéral, estimant peut-être que les juges soient plus proches de leurs idées dogmatiques que le peuple, plus pragmatique.

C’est tout de même une drôle de façon de se plaindre d’un manque de contrôle démocratique, en esquivant justement ce contrôle démocratique par le peuple de la loi qu’ils jugent non conforme à leurs standards.

Une amanite tue-mouches

Une amanite tue-mouches


26/05/2013

L'inauguration du musée de la Croix rouge en dansant

La danse a été à l'honneur lors de l'inauguration de la Croix rouge. Voici deux photos prises à l'entrée du musée.

Les danseurs en pleine action

Les danseurs en pleine action


La danse est à l'honneur

La danse est à l'honneur


23/05/2013

Invitation au voyage

Envie d’une balade dans l’Espace ? C’est dorénavant possible à Genève comme vous pouvez le voir sur les deux photos ajoutées à cette note et comme vous avez pu le voir en regardant la photo de Pierre Maudet publiée hier sur mon blog.

Pierre Scherb en tenue d'astronaute

Pierre Scherb en tenue d'astronaute 


Madeleine Scherb en route vers la lune

Madeleine Scherb en route vers la lune



22/05/2013

Pierre Maudet, en route vers quel nouveau monde ?

Une surprenante photo en bonne compagnie de notre maire de l'époque et actuel conseiller d'Etat Pierre Maudet. A voir et à revoir.

Pierre Maudet en route vers un nouveau monde

Pierre Maudet en route vers un nouveau monde




P.S. Pierre Maudet est accompagné sur son voyage par Dr Hamadoun I. Touré, secrétaire général de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT).

21/05/2013

Une interview remarquable

La semaine dernière a eu lieu à Genève le Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI). L'interview d'une jeune présidente d'une ONG a particulièrement marqué les esprits. Voyez plutôt !


Madeleine Scherb, CEO and Founder, Health and Environment Program @ WSIS FORUM 2013

19/05/2013

La dictée de la Tribune de Genève au Salon du livre 2013 (souvenir du 19.5.2013)

Voici la dictée concoctée par la TdG pour les visiteurs de son stand au Salon du livre et que je viens de recevoir avec leurs remerciements pour ma participation. Elle réserve quelques difficultés qui m’ont empêchées d’être parmi les gagnants. N’hésitez pas d’essayer à votre tour ; il suffit de s’enregistrer en la lisant, puis de lire l’enregistrement en l’écrivant. Bonne chance !

Papillon vole

« Ce billet doux plié en deux cherche une adresse de fleur » a joliment écrit Jules Renard dans ses « Histoires naturelles » en pensant au papillon.

Selon les entomologistes, les trois quarts des espèces animales seraient des insectes, et une espèce sur six desdits insectes ferait partie des lépidoptères connus sous le nom de papillons. Ceux de nuit auxquels appartiennent les sphinx, en général nyctalopes et ternes, sont de loin les plus nombreux et les moins aimés. C’est qu’on compte parmi eux force ravageurs telle la chenille de la pyrale du maïs, ainsi que les mites et autres teignes qu’on aime peu trouver chez soi. Les papillons diurnes, quant à eux, sont vraiment les plus chançards. Pendant leur brève existence, vêtus d’atours chamarrés aux couleurs souvent lumineuses, ils allient grâce et légèreté en virevoltant de fleur en fleur à la recherche du précieux nectar qui les sustentera. Grâce aux petites écailles colorées qui se chevauchent pour recouvrir la membrane alaire, ils ressemblent à de minuscules œuvres d’art. Pas étonnant qu’ils aient inspiré certains joailliers ou des peintres comme Van Gogh !

En les privant d’armes offensives contre leurs prédateurs, la nature n’a pas été des plus généreuses envers les lépidoptères. Mais elle a tout de même offert à chacun, qu’il soit œuf, chenille, chrysalide ou papillon, une tenue de camouflage pour tromper l’adversaire, en l’occurrence les oiseaux, renards, araignées, lézards voire chauves-souris. Elle a aussi dessiné sur les ailes de certains papillons tels que le paon du jour des ocelles censés imiter des yeux pour effrayer l’ennemi.

L’expansion de l’activité humaine qui modifie l’écosystème des lépidoptères, alliée à l’emploi immodéré de pesticides ou d’engrais, est autrement plus destructrice. Les papillons sont en danger. C’est des plus regrettable, mais pas inéluctable. Agissons pendant qu’il en est encore temps !

Dirigeable du journal La Tribune de Genève

Dirigeable du journal La Tribune de Genève


06/05/2013

Quelques impressions du Genève Marathon for Unicef 2013

Des coureurs, danseurs, bateaux, groupes de musique pour une atmosphère exceptionnelle à l'arrivée du marathon 2013 (en 8 photos).









Concert annuel de la Fanfare municipale du Petit-Saconnex

Les joies d’une rencontre avec la fanfare que j’ai présidée durant huit ans (en quatre photos) !



Le concert a commencé par « The Opening » de Gilbert Tinner. Après cette « mise en bouche » musicale, l’émotion y était avec le morceau de concours choisi « Theme from Schindler’s List » de John William. « Sir Duke » de Stevie Wonder évoquait la mémoire de Duke Elllington. Avec « The Great Locomotive Chase », on voyait Buster Keaton en train de chevaucher sa locomotive dans son célèbre film « The General ».

Déjà s’amorce un changement de style avec « The Show must go on » de Freddy Mercury et sa « Queen ». Puis le morceau imposé du concours cantonal vaudois à Savigny « Foresta », avant un détour en Amérique latine où ne manquait que la voix de Ritchie Valens pour son « La Bamba ».

Une soirée réussie qui s’est traditionnellement terminée autour du verre de l’amitié.