14/06/2018

Après le flop de la mort des forêts, voici le flop du réchauffement climatique

La mort des forêts était sur toutes les lèvres dans les années 80. C’était les débuts des mouvements écologistes et de leur vision apocalyptique du monde. Une initiative fédérale a même été lancée intitulée « Halte à la mort des forêts ». Elle s’est fracassée à la sagesse du peuple suisse et a échoué au stade de la récolte des signatures déjà, le 6 mai 1986. Peu de temps après, il était devenu évident que la forêt suisse jouissait d’une excellente santé et que sa surface ne cessait d’augmenter.

Vint donc le dogme du réchauffement climatique. Tous les scientifiques « sérieux » affirmaient alors que la température moyenne était en train d’augmenter et ce de manière irréversible, tant que nous ne changions pas complètement notre façon de vivre.

Or, la Tribune de Genève vient de nous apprendre (le 10 septembre 2013) que la terre est en train de se refroidir, foi « des éminents spécialistes en environnement appartenant au GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ».

Cette nouvelle sonne-t-elle le glas du mouvement des verts en politique ? Le contraire est à craindre, comme on a pu le voir après la mort de la légende de la mort des forêts. Jésus ne disait-il pas déjà que des aveugles guidaient des aveugles ?

Qu'est-ce qu'il fait chaud!

Qu'est-ce qu'il fait chaud!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire