27/02/2019

APM armés : il suffit d’appuyer sur la détente

L’urgence a été voté par le Conseil municipal de la Ville de Genève sur trois textes concernant les agents de la police municipale (APM). Le plus ancien, déposé par l’UDC en 2013 (M-1069) demande que les APM puissent bénéficier du brevet fédéral et par conséquent porter une arme à feu. Il attend depuis dans la profondeur de l’ordre du jour, malgré de nombreuses demandes d’urgence de l’UDC. Deux textes récemment déposés reviennent sur ce thème. Actualité oblige.

L’un est le fruit d’une cogitation sans doute intense du PLR et propose tout comme celui de l’UDC de permettre aux APM de passer le brevet fédéral mais sans pour autant porter une arme (M-1406). De quoi ne pas indisposer Pierre Maudet qui s’est toujours opposé à une police municipale armée, qu’il soit conseiller administratif ou Conseiller d’Etat.

L’autre, tout aussi conséquent avec ses magistrats, émane des Verts (M-1407) et propose une approche encore plus timide que le PLR pour que les APM fassent « face à leurs nouveaux défis » mais évidemment sans arme.
Dans ce paysage peuplé de gens prudents (une arme à feu, c’est dangereux!), seule l’UDC demande d’armer nos policiers municipaux. Ou plutôt demandait, puisque nous avons appris par la presse le brusque revirement de Guillaume Barazzone sur ce dossier. Le magistrat PDC, après s’être opposé catégoriquement non seulement à l’obtention d’un brevet mais aussi et surtout au port de l’arme à feu, fait soudainement preuve d’un réalisme certes bien prudent mais qu’il convient tout de même de saluer (« Il se prononce, à titre personnel et sous certaines conditions, «en faveur du port de l’arme comme moyen de défense». La Tribune de Geneve, 26 février 2019).

Nous nous réjouissons donc de suivre le débat qui se tiendra ce soir et comptons (éventuellement) sur l’Entente élargie sur notre motion. A moins que son étiquette UDC ne soit par trop repoussante. Ce qui ne serait pas la première fois.

(Communiqué de presse UDC du 27.2.2019)

Pour info :
Pierre Scherb, chef de groupe UDC Ville de Genève
Eric Bertinat, président du Conseil municipal de la Ville de Genève


15/02/2019

Une somme qui interpelle : 50'000 francs

Il y a suspicion. Disons-le ainsi. Rémy Pagani n'en finit pas de rendre des comptes. Après les manquements relevés, disons-le ainsi, par le contrôle interne de la Ville de Genève sur son projet de complément de crédit pour les travaux du Gd Théâtre, c'est maintenant sa "Fondation de Genève - cité de refuge" qui suscite la curiosité des élus municipaux et de la Surveillance des communes.
Profitant de son année de Maire, le magistrat d'Ensemble à Gauche s’est octroyé 50'000 francs pour soutenir sa propre fondation. Cette somme est-elle une dotation ou une subvention ? Dans le premier cas, il aurait dû passer par le Conseil municipal. Dans le deuxième cas, sa fonction de Maire le lui permettait mais seulement si la dotation était acquise par des fonds privés. Reste l'élégance du geste du maire Pagani. Et la certitude que cette somme n’était pas une dotation. (Eric Bertinat)

Rémy Pagani n'a encore rien vu venir

Rémy Pagani n'a encore rien vu venir


13/02/2019

Jeunes UDC et élections nationales 2019

"Soutenir la jeunesse, c’est déjà voter pour l’avenir"

Lors de l’assemblée générale extraordinaire tenue le lundi 4 février 2019, l'UDC genevoise a validé la liste présentée par la section des Jeunes UDC-Genève pour les élections nationales de cet automne.

Une belle liste emmenée par Virna Conti, figure montante du parti et élue récemment au poste de vice-présidente des jeunes UDC Suisse, suivie par Damien Guinchard, vice-président du parti cantonal. Sur cette liste, nous trouvons également David Dournow et Mathieu Romanens, tout deux candidats aux élections cantonales du printemps dernier et respectivement vice-président de la section Jeunes UDC-Genève et membre de la direction cantonale de l'UDC-Genève et Marc Leuenberger, membre actif du parti cantonal qui concilie étude et travail. Ces jeunes UDC sont attachés aux valeurs communes défendues par l'UDC, telles que l'indépendance, la souveraineté et la liberté.

Les jeunes seront présents durant la campagne et concentreront leurs efforts sur des thèmes qui préoccupent véritablement la jeunesse comme l'emploi et par conséquent la libre-circulation, la santé et bien évidemment les primes d’assurance maladie ainsi que la forte immigration qui oblige notre pays à se densifier de manière inquiétante, une densification qui est un facteur aggravant pour notre environnement.

Avec ces thèmes, nous serons des acteurs importants dans la campagne. Par notre présence, nous désirons aider le parti cantonal à assurer son succès en plaçant plusieurs candidats à Berne pour la prochaine législature.

"Soutenir la jeunesse, c’est déjà voter pour l’avenir" : voilà notre slogan pour la campagne 2019.

Liste des jeunes UDC Genève :
1. Virna Conti
1995, étudiante en droit, présidente des jeunes UDC-Genève, vice-présidente des jeunes UDC Suisse
2. Damien Guinchard
1990, technicien multimédia, vice-président UDC-Genève
3. David Dournow
1989, secrétaire général d’une PME, vice-président jeunes UDC-Genève
4 Mathieu Romanens
1993, étudiant en droit, membre de la direction de l’UDC-Genève
5. Marc Leuenberger
1995, étudiant à la Haute Ecole de Gestion, assistant comptable

(Communiqué de presse UDC-Genève du 7 février 2019)

Pour information :
Virna Conti, présidente des jeunes UDC-Genève
Damien Guinchard, vice-président UDC-Genève

Damien Guinchard

Damien Guinchard


12/02/2019

Taxis-UBER, une victoire pour l’UDC !

L’UDC prend acte avec satisfaction de la décision du Conseil d’Etat d’appliquer ce qu’elle revendique depuis plus de 2 ans. Elle avait à l’époque déposé toute une série d’amendements à la loi sur les taxis et les voitures de transport avec chauffeur (LTVTC), refusés alors par la plénière. Il aura fallu l’éviction de Pierre Maudet de l’inspection du travail et de la police du commerce pour faire entendre raison au Conseil d'Etat sur les revendications de l’UDC.

Lors du traitement par le Grand Conseil de la loi sur les taxis et les voitures de transport avec chauffeur (LTVTC) en 2017, l’UDC avait déjà soulevé les mêmes problèmes que le Conseil d’Etat découvre aujourd’hui à l’occasion d’un changement de Conseiller d’Etat. Opposée à la complaisance de M. Maudet envers Uber, l’UDC avait dénoncé que de nombreux chauffeurs provenaient de l’étranger et n’étaient pas en règle ou avaient obtenu des permis de travail sur de fausses indications.

En 2018, suite aux nombreux scandales dévoilés, où l’on apprend que des chauffeurs continuent à travailler à Genève avec un statut précaire, et sans bénéficier de toutes les autorisations nécessaires, notamment pour le compte de la société Uber, l’UDC avait déposé la motion 2480 « pour une mise en œuvre effective de la loi sur les taxis et les voitures de transport avec chauffeur (LTVTC) et le respect par les transporteurs et diffuseurs de courses des conditions sociales des chauffeurs et de la législation sur les étrangers ». Une motion qui à ce jour est toujours en suspens devant la commission des transports, cette dernière n’ayant toujours pas achevé ses travaux sur ce sujet.

Pour l’UDC, il est totalement inadmissible que le canton de Genève, sous l’empire du Conseiller d’Etat Maudet, se soit montré complaisant envers des sociétés ubérisées et n’ait rien fait pour faire respecter les dispositions des travailleurs dans un cadre légal offrant une égalité de concurrence entre tous les acteurs de la profession.

(Communiqué de presse UDC Genève du 6 février 2019)

Pour tous renseignements :

Stéphane Florey, député

Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale

Plus de complaisance envers Uber

Plus de complaisance envers Uber


11/02/2019

Conseil municipal: ma demande d'urgence pour armer les policiers municipaux

Armer les APM, les agents de police municipale, est une demande UDC toujours d’actualité six ans après l’introduction de notre motion.

L’ensemble du Conseil municipal de la Ville de Genève a reçu un courrier de l’Union des polices municipales genevoises. Il fait suite aux événements survenus à Plan-les-Ouates et qui ont vu des voyous ouvrir le feu sur les APM. Ces derniers, désarmés, ont été quitte pour une grosse frayeur. Fort heureusement. Mais doit-on arrêter là notre réflexion sur le port d’armes à feu par les APM, alors que les forces de l’ordre relèvent une recrudescence des violences faites à leur encontre ? Devons-nous attendre des morts pour agir ? Poser la question c’est y répondre. Je vous demande donc de voter l’urgence et de renvoyer la motion M-1069 à la CSDOMIC.

P.S.: Une fois de plus, le Conseil municipal a refusé l'urgence à une courte majorité.

Poste de police à Champel

Poste de police à Champel


10/02/2019

Votations du dimanche 10 février 2019: Les Genevois ont voté UDC !

L’UDC prend acte des décisions populaires de ce dimanche 10 février 2019 et apporte les commentaires suivants :

Initiative populaire 160 «Pour le remboursement des soins dentaires»
En refusant cette initiative, le peuple s’est montré non seulement prudent vis-à-vis de cette proposition manquant de précisions mais aussi conscient que ces coûts seront un lourd handicap pour les contribuables d’aujourd’hui et de demain. Ce qui n’enlève en rien le souci de notre parti face aux difficultés que rencontrent tous ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir les soins dentaires nécessaires au maintien de leur bonne santé. La vie à Genève est de plus en plus difficile et la politique de la fuite en avant que mène notre gouvernement ne fera que compliquer la qualité d’un secteur de la santé déjà sous perfusion étatique.

Initiative populaire 165 «Pour une caisse d'assurance maladie et accidents genevoise publique à but social»
L’UDC est satisfaite du rejet de cette initiative. Elle s’est opposée à cette solution qui n’en est pas une. Une nouvelle caisse, même publique, ne résoudra en rien les problèmes inhérents à la cherté des primes d’assurance maladie.
La proposition UDC, visant au augmenter la déduction fiscale des primes est bien plus performante financièrement pour la classe moyenne qu’une nouvelle caisse d’assurance maladie aux mains de l’Etat qui se montre incapable de vivre sans s’endetter.

Loi sur la laïcité de l'Etat
L’UDC a soutenu cette nouvelle loi qui a suscité bien des débats. Parmi les nouvelles mesures, l’interdiction du voile pour les fonctionnaires et les élus politiques a été controversée, appelant au secours des opposants l’éternel rengaine de la discrimination à l’égard de l’islam. Pour l’UDC, le laïcisme n’a jamais posé de problèmes à Genève avant d’être confronté à l’arrivée de nombreux musulmans dont certains forment des revendications inacceptables pour notre société. Il est donc normal qu’au sein de l’administration mais aussi dans le parlement et les délibératifs aucun signe religieux ne soient affichés, respectant une paix confessionnelle à laquelle les Genevois sont attachés. L’UDC suivra avec beaucoup d’intérêt la mise en application de cette nouvelle loi sur la laïcité et surtout la rigueur que montrera l’Etat si d’aventure quelques femmes musulmanes s’entêtent à porter le voile sur leurs places de travail que ce soit au sein de l’administration publique, du parlement ou des délibératifs communaux.

Pour info :
Céline Amaudruz, présidente, conseillère nationale et vice-présidente de l'UDC
Eric Bertinat, secrétaire général et conseiller municipal

Il est interdit de siéger voilé

Il est interdit de siéger voilé



08/02/2019

Ma demande d'urgence pour armer la police municipale

Armer les APM, les agents de police municipale, est une demande UDC toujours d’actualité six ans après l’introduction de notre motion.

L’ensemble du Conseil municipal de la Ville de Genève a reçu un courrier de l’Union des polices municipales genevoises. Il fait suite aux événements survenus à Plan-les-Ouates et qui ont vu des voyous ouvrir le feu sur les APM. Ces derniers, désarmés, ont été quitte pour une grosse frayeur. Fort heureusement. Mais doit-on arrêter là notre réflexion sur le port d’armes à feu par les APM, alors que les forces de l’ordre relèvent une recrudescence des violences faites à l’encontre des APM ? Devons-nous attendre d'autres événements tragiques pour prendre conscience du manque de moyens de nos APM ? Poser la question c’est y répondre. Je vous demande donc de voter l’urgence et de renvoyer la motion M-1069 à la CSDOMIC.

Voiture de la police municipale de Genève, devant le poste des Pâquis

Voiture de la police municipale de Genève, devant le poste des Pâquis


07/02/2019

Élections nationales 2019 : l’UDC tient sa dame de fer

L’UDC-Genève a tenu une assemblée générale extraordinaire le lundi 4 février 2019 pour décider des listes qu’elle entend déposer pour les élections au Conseil national et au Conseil des États.

Pour le Conseil national, outre les deux conseillers nationaux sortants, soit Céline Amaudruz et Yves Nidegger, huit autres candidats seront présentés à cet important scrutin. Parmi eux, des personnalités connues et expérimentées, tels qu’Eric Leyvraz, Thomas Bläsi, André Pfeffer et Eric Bertinat, des candidatures solides tels que Philip Queffelec, Marie-Agnès Bertinat (candidats le printemps dernier pour le Gd Conseil) ou des nouveaux visages, tels Michael Andersen et Edric Speckert. Une liste qui allie l’expérience et la relève, une liste dynamique qui entend conquérir l’électorat genevois pour placer plusieurs candidats sous la coupole.

Pour le Conseil des États, c’est Céline Amaudruz qui portera les couleurs de l’UDC-Genève. C’est une candidature jeune mais chevronnée : Céline Amaudruz termine son deuxième mandat au Conseil national et a acquis le respect de chacun par son enthousiasme communicatif et sa détermination à défendre l’UDC sur la scène aussi bien cantonale (elle préside la section UDC-Genève) que nationale (elle est vice-présidente de l’UDC). Il faudra compter sur elle pour animer la campagne électorale dans notre canton ébranlé par de multiples affaires qui ont amoindri la confiance des électeurs genevois. Assurément, l’UDC tient sa Dame de fer pour empoigner la situation et redonner l’envie des urnes à toute une population lassée par le spectacle des partis en place depuis bien trop longtemps.

(Communiqué de presse UDC Genève du 4 février 2019)

Pour infos :

Céline Amaudruz, Présidente de l'UDC-Genève, Conseillère nationale et vice-présidente de l'UDC

Eric Bertinat, secrétaire général et conseiller municipal

Conseil national – liste UDC-Genève

1. Céline Amaudruz
1979, Genève, gestionnaire de fortune,
Conseillère nationale

2. Yves Nidegger
1957, Genève, avocat, Conseiller national

 3. Eric Leyvraz
1946, Satigny, viticulteur-encaveur,
Ancien président Gd Conseil

4. Philip Queffelec
1954, Genève, Président sociétés aéronautiques

5. Marie-Agnès Bertinat
1988, Genève, courtepointière,
secrétaire UDC-Genève

6. Michael Andersen
1991, Vandœuvres, fiscaliste d’entreprise, Conseiller municipal

7. Edric Speckert
1977, Vandœuvres, gestionnaire de fortune

8. Thomas Bläsi
1971, Genève, pharmacien, Député

9. André Pfeffer
1956, Choulex, conseiller financier, Député

10. Eric Bertinat
1956, Genève, secrétaire général,
Président du conseil municipal
de la Ville de Genève

Conseil des Etat – liste UDC-Genève

1. Céline Amaudruz
1979, Genève, gestionnaire de fortune,
Conseillère nationale

Céline Amaudruz

Céline Amaudruz


06/02/2019

Conseil municipal: ma question orale du 5 février 2019

Ma question s’adresse au Maire, Monsieur Sami Kanaan.

J’ai été rendu attentif à la situation dans le hall d’entrée de la piscine de Varembé. Il se trouve qu’il est investie depuis une année par des requérants d’asile africains souvent déboutés. Ils sont assis ou couchés par terre, et, parfois, dorment carrément sur les bancs que la Ville de Genève y a déposé pour les nageurs qui sortent de la piscine et attendent brièvement un membre de la famille ou un ami. Aujourd’hui ils n’ont qu’à attendre debout.

Apparemment, les Africains sont là pour charger leur téléphone gratuitement. En réalité, ils  harcèlent surtout les nageuses, tout en dérangent les usagers de la piscine et le personnel. La direction est sourd aux doléances qui lui ont été adressées. Dans quelques mois, l’affluence des migrants déboutés risque d’augmenter fortement avec l’ouverture de l’immense foyer de requérants d’asile à la place des Nations. Que comptez-vous faire, Monsieur le Maire, pour protéger le personnel et les usagers de ses indésirables, avant qu’il ne soit trop tard?

Les migrants harcèlent les femmes à la piscine

Les migrants harcèlent les femmes à la piscine


04/02/2019

Commémoration de la Restauration de la République (souvenir du 31.12.2012)

En 1798, occupée militairement, Genève est annexée à la France et devient chef-lieu et préfecture du département du Léman. Suite aux défaites de l'armée napoléonienne, les troupes françaises se retirent de la ville le matin du 30 décembre 1813. Les troupes autrichiennes arrivent à Genève dans l'après-midi, annonçant la restauration de l'ordre ancien. Le 31 décembre, une proclamation d'indépendance est préparée et un gouvernement provisoire est constitué. Genève retrouve son statut de République indépendante (Communiqué de presse de la chancellerie d'Etat).

Et voici quelques photos de la commémoration de ce jour:





03/02/2019

Les trois périls qui menacent l’occident selon Steve Bannon

Dans son édition du 30 janvier 2019, la Tribune de Genève relate la conférence donnée par Steve Bannon au Dignitatis Humanae Institute en 2014. Il y a détaillé trois périls qui menacent l’occident: le sécularisme militant qui ne tolère aucun symbole du christianisme, la présence d’un islam militant qui n’accepte pas les autres croyances et une forme de capitalisme sans valeurs humaines.

Benjamin Harnwell, cofondateur avec Bannon d’une académie qui ouvrira bientôt ses portes près de Rome, y ajoute un quatrième péril, la crise de l’immigration. Il explique: «En 2050, il y aura plus d’habitants au Nigeria que dans les 28 pays européens. 400 millions d’Africains veulent immigrer. Si nous ne réagissons pas, avec la pression démographique, nous aurons d’ici vingt ans en Europe des gouvernements islamistes.»

Une autre lecture des événements récents, notamment du renversement du gouvernement des Frères islamiques en Egypte, de la défaite de l’Etat islamique en Irak et en Syrie et d’une certaine normalisation en Iran permettrait aussi de prédire que l’Islam radical disparaîtra aussi vite qu’il est apparu.

Qui vivra verra. Une chose est cependant sûr: les problèmes posés par l’immigration doivent être résolus rapidement si nous voulons éviter une multiplication des crises politiques comme les vit actuellement la France avec le mouvement des Gilets jaunes.

Les Gilets jaunes à Nice

Les Gilets jaunes à Nice




02/02/2019

Mes vœux de Bonne Année 2013 (souvenir du 2.1.13)

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2013 et beaucoup de bonheur à regarder cette vidéo. Au plaisir de partager quelques notes avec vous. Je me réjouis d'ores et déjà de vous rencontrer nombreux sur ce blog.