29/07/2013

L'UDC lance la campagne

Voici ma présentation pour le Grand Conseil comme elle se trouve maintenant sur le site de l'UDC:

Juriste indépendant, originaire d’une famille paysanne et de pêcheurs professionnels du canton de Thurgovie, j’ai d’abord fait un apprentissage de dessinateur en ventilation et climatisation, puis j’ai acquis mon baccalauréat en formation parallèle, avant l’obtention de mon Master en droit à l’Université de Berne. J’ai longtemps vécu dans la ville de Zurich où j’ai travaillé comme secrétaire-juriste auprès du Tribunal de district et de la Cour de justice, tout en couronnant mes études par l’obtention du brevet d’avocat.

Après mon arrivée à Genève il y a une vingtaine d’années, je me suis tout de suite attelé à m’intégrer dans la vie associative et culturelle. J’ai présidé la Fanfare municipale du Petit-Saconnex durant 8 ans. Sous ma présidence, elle est passée d’une trentaine de musiciens à 52. Nous avons même pu inaugurer un nouvel uniforme à l’occasion de la fête de notre 90ème anniversaire, en 2008.

La musique est une de mes grandes passions que j’assouvis aujourd’hui comme membre du conseil de fondation du Grand Théâtre. Je suis aussi membre du conseil de fondation de la Crèche du Lac et du conseil d’administration des cliniques genevoises de Joli-Mont et de Montana.

La justice occupe une place centrale dans ma vie. J’ai eu l’occasion de m’engager pour sa réalisation comme membre de l’assemblée constituante, premier chef de groupe UDC, puis membre adjoint de son bureau. Je suis fier d’avoir contribué à éviter le morcellement de la Ville de Genève et à empêcher l’éligibilité des étrangers au niveau communal, ce qui a rendu la nouvelle constitution acceptable pour le peuple.

Si vous voulez me donner la possibilité de la concrétiser dans la loi, alors agissez et votez la liste n° 6, le 6 octobre prochain.


Pierre Scherb

27/07/2013

Mohamed Morsi arrêté pour avoir enlevé et tué des policiers

Tandis que la foule en Egypte se rassemblait à la place Tahir pour fêter la prise du pouvoir par l’armée avec des feux d’artifices et en scandant « l’armée, la police et le peuple ne font qu’un », on apprenait l’arrestation du président destitué Mohamed Morsi.


Le juge qui a ordonné son incarcération lui reproche d’avoir collaboré avec le Hamas, d’avoir fuit la prison en détruisant ses archives et même d’avoir enlevé et tué des prisonniers et policiers.

Nonobstant, les Frères musulmans continuent à défier le nouveau pouvoir, au moins implicitement reconnu par la communauté internationale. Les heurts avec la police et l’armée ont ainsi entrainé la mort de plusieurs douzaines de personnes.

Mohamed Morsi et Hillary Clinton

Mohamed Morsi et Hillary Clinton


19/07/2013

La rébellion (Tamarod)

« Mahmoud Badr et ses complices, Mohamed Abdel Aziz et Hassan Shaheen, trois révolutionnaires égyptiens d'une vingtaine d'années, sont les tombeurs de Mohamed Morsi, le président issu des Frères musulmans.* »

Avant d’arriver à cet exploit, les trois instigateurs de Tamarod, le mouvement de protestation contre le président égyptien élu, ont beaucoup souffert. La vidéo ci-joint montre Hassan Shaheen courant au secours d’une égyptienne qui se faisait violemment tabasser par la police durant une manifestation anti-Moubarrak, le 17 décembre 2011. Il est lui-même renversé et frappé jusqu’à rester inconscient sur le pavé.




*Egypte : les apprentis sorciers de Tamarrod, Le Monde du 17 juillet 2013

18/07/2013

Il faut interdire le port du voile à l'école (souvenir du 18.7.2013)

Un règlement n’est pas suffisant pour le Tribunal fédéral, afin de confirmer l’interdiction du port du voile à deux écolières thurgoviennes ; il faut une loi.

En toute bonne logique, le Grand Conseil est appelé à parer au plus vite à ce manque dans la législation genevoise, contrairement aux allégations du Conseiller d’Etat Charles Beer dans la Tribune du 16 juillet. L'assemblée constituante s’est d’ailleurs déjà penchée sur cette question. Hélas, ses membres, trop frileux devant une gauche puissante, et craignant un rejet de leur projet en votation populaire, ont refusé la proposition UDC.

Voici l’amendement UDC : « Le port de vêtement cachant le visage est interdit en public à toute personne domiciliée dans le canton. La loi peut prévoir des exceptions. »

Et voici le commentaire de notre rapporteur :

« Pour le groupe UDC, cela fait partie de la dignité humaine que de pouvoir évoluer à visage découvert dans cette République. Se cacher, pour ceux qui le font volontairement, est un signe de méfiance à l’égard du reste de la population, à l’égard de la collectivité. On a en mémoire les tristes événements du G8 où les gens avaient cru bon cacher leur visage pour commettre des méfaits. On a aussi actuellement un débat général sur des personnes qui se cachent le visage pour d’autres raisons que nous appellerons des raisons culturelles, et l’amendement que nous proposons vise à interdire le port de vêtement qui cache le visage, parce que c’est absolument incompatible avec notre conception de la dignité humaine. C’est absolument incompatible avec l’égalité que l’on doit prôner entre l’homme et la femme, et surtout, cela est destiné à introduire aux personnes, à qui on force de porter un vêtement qui cache le visage, une volonté de non-intégration à notre société. Se cacher le visage représente une telle horreur pour la plupart d’entre nous que le sentiment de la dignité humaine que nous éprouvons en est atteint et que cela fait vraiment partie des choses que nous devons protéger parce qu’une personne qui se cache le visage ne peut pas s’intégrer à notre société. Nous posons cet amendement dans un but d’intégration. »

Jeune femme sans voile

Jeune femme sans voile


07/07/2013

Le changement de président en Egypte n’est pas un coup d’Etat

Les Etats-Unis ne parlaient pas de coup d’Etat en mentionnant le changement de président en Egypte, avec raison. Alexandre Stärkerexplique dans Le Temps du 4 juillet : « … un coup d’Etat, c’est lorsque des dizaines d’officiers prennent le pouvoir comme en 1952. Nous venons d’assister à la plus grande manifestation de l’histoire du monde, avec des millions de personnes dans la rue. »

A Genève, plusieurs dizaines d’Egyptiens se sont réunis au bord du Lac derrière un immense drapeau pour soutenir la mise à l’écart de Mohamed Morsi et pour l’instauration d’une vraie démocratie, ce dimanche.

Mohamed Morsi

Mohamed Morsi


05/07/2013

Les Frères musulmans vont-ils survivre ?

L’islam n’est pas la solution. C’est en somme la réponse d’Isobel Coleman à la question sous titre, en persiflant le slogan des Frères musulmans, soit l’islam est la solution*.

Auteur du livre Le paradis sous ses pieds (Paradise beneath her feet) sur le féminisme islamique, elle suggère que les Egyptiens approuvent, dans une procédure ouverte et correcte, une nouvelle constitution réduisant le rôle de l’Islam. A rappeler que la population de ce pays est aussi composée de 10% de chrétiens. Elle pense que ce serait le moyen d’en finir non seulement avec les Frères musulmans qui posent problème à l’Egypte dès leur bannissement en 1948, mais encore avec l’islamisme dans cette région.

Les premières mesures du nouveau président ne peuvent que rassurer ceux qui craignaient le pire avec le putsch militaire d'avant-hier (que dire d’un président nommant comme gouverneur d’une province un terroriste membre de Gamaa Islamija, qui a récemment tué, en 1997, avec une cruauté sans égale 36 touristes suisses à Louxor ?).

*: http://edition.cnn.com/2013/07/04/opinion/coleman-muslim-brotherhood/index.html?hpt=hp_t1

Protestations contre le président déchu Mohamed Morsi et ses partisans des Frères Musulmans

Protestations contre le président déchu Mohamed Morsi et ses partisans des Frères Musulmans


01/07/2013

Cérémonie d’inauguration du nouveau site de l’OMC (2, souvenir du 1.7.2013)

Partie nationale en quatre photos (Johann Schneider-Ammann, conseiller fédéral, Charles Beer, président du Conseil d’Etat, Sandrine Salerno, maire de Genève, et une photo de groupe)

Johann Schneider-Ammann

Johann Schneider-Ammann

Charles Beer

Charles Beer

Sandrine Salerno

Sandrine Salerno

Photo de groupe

Photo de groupe