13/08/2018

Un Trappiste agresse des policiers et provoque des émeutes

Mais non, rassurez-vous ! Il ne s’agit pas d’un gentil moine vêtu de blanc, brasseur de bière. Ce trappiste-là n’est pas chrétien, mais un musulman habitant Trappes (banlieue de Paris). Selon le procureur de la République de Versailles, Vincent Lesclous, les policiers auraient procédé à un contrôle de sa femme intégralement voilée – vite relâchée – visée par un contrôle d’identité. Son mari s’y était interposé.

Cette version est néanmoins sujette à caution, car contestée par la femme, une Martiniquaise convertie à l’Islam, longtemps placée en foyer pour des problèmes familiaux. Et comme on sait que les musulmans disent toujours la vérité…

J’avais écris ce qui précède en 2013 sur mon blog hébergé par la Tribune de Genève. En faisant une recherche sur internet, afin de mettre un lien sur l’article original, j’apprends que cet événement et ce qui a suivi est maintenant connu en tant que Les émeutes de juillet à Trappe. Je suis aussi informé que le gentil musulman prénommé Mickaël, mari de Cassandra, la femme voilée, avait commis une tentative d’étranglement sur un policier. Son arrestation a servi de prétexte à trois nuits d'émeutes et des séquences sporadiques mais intenses de guérilla urbaine, avec échange de lacrymogènes et de mortiers d'artifice.

Bilan des échauffourées: trois émeutiers condamnés à des peines de six à dix mois de prison, un adolescent gravement blessé, des Abribus détruits et une population durablement marquée.

Participant à une émeute en train de jeter un cocktail Molotov

Participant à une émeute en train de jeter un cocktail Molotov


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire