20/03/2019

Votations du 19 mai 2019 : Les mots d’ordre de l’UDC-Genève

L’UDC-Genève a décidé de ses mots d’ordre lors de son assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue le jeudi 7 mars 2018.

Votations fédérales

Directive de l’UE sur les armes - C’est NON
Les membres de l’UDC genevoise n’ont pas vraiment cru dans l’argument principal des militants pour l’adoption de la directive UE sur les armes, à savoir qu’elle n’affecte que peu les tireurs et pas du tout les chasseurs. La vice-présidente de PROTELL, Olivia de Weck, qui a présenté le sujet, a été très claire : la directive de l’UE affectera directement «des millions» de Suisses. Beaucoup de gens ne se rendent pas compte que sans annoncer le vieux mousqueton du grand-père à la cave, ils seront considérés comme des criminels. Et d’enfoncer le clou : nous ne connaissons pas le but final de l’UE. Désarmer les citoyens, peut-être? C’est ce que cherchent à faire tous les régimes totalitaires. Cette directive n’est qu’une première étape, il pourrait y en avoir d’autres. L’assemblée générale de l’UDC l’a reçue 5/5 et c’est à l’unanimité qu’est rejetée la directive européenne sur les armes. Défendre nos armes, c’est défendre notre liberté !

Loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA) - C’est OUI

La section genevoise de l’UDC accepte – ou plus exactement ne s’oppose pas - à la réforme fédérale fiscale et au financement de l'AVS (RFFA). Après avoir entendu les arguments de Mme Nathalie Hardyn (CCIG) et M. Jean Batou (EàG), les membres de notre section ont retenu l’obligation qui est faite à la Suisse de supprimer les régimes fiscaux cantonaux qui ne sont plus acceptés sur le plan international. Mais il y a aussi, au travers de notre décision, l’expression d’un lien confédéral fort : cette réforme fiscale vise à maintenir l’attrait et la compétitivité de tous les cantons suisses. Mais au plan cantonal, la position de l’UDC-Genève est toute autre.

Votations cantonales

RFFA cantonale

-         Loi modifiant la loi sur l’imposition des personnes morales- C’est NON

-         IN populaire cantonale 170 « Pour des primes d’assurance-maladie plafonnées à 10% du revenu du ménage ! » - C’est NON

-         Contreprojet à l’IN 170, du 31 janvier 2019- C’est NON

-         Question subsidiaire : si l’initiative (IN 170 « Pour des primes d’assurance-maladie plafonnées à 10% du revenu du ménage ! ») et le contreprojet sont acceptés, lequel des deux a-t-il votre préférence?
Il faut choisir le contreprojet

Les membres UDC-Genève ont refusé les propositions cantonales et son paquet de projets de loi incluant non seulement la loi sur l’imposition des personnes morales mais aussi l’initiative 170 « Pour des primes d’assurance-maladie plafonnées à 10% du revenu du ménage ! » et son pseudo contreprojet modifiant la loi d’application de la loi fédérale sur l’assurance maladie. Le Conseil d’Etat nous présente une fois de plus un encorbellement de propositions a accepter globalement, mêlant problèmes de coût de la santé, soutien aux crèches et fiscalité des entreprises. Le développement de notre canton est une véritable fuite en avant et l’implantation de nouvelles multinationales s’installant avec leurs propres employés pose inévitablement le problème aigu de la main d’œuvre locale et du chômage scandaleusement élevé dans notre canton. Le développement des crèches qui générera de nouvelles charges pour les employeurs dont un prélèvement sur la masse salariale perçue auprès de tous les employeurs, y compris sans but lucratif, et le subventionnement des primes d’assurance maladie qui seront fiscalisées a fortement déplu aux membres de l’UDC. On attend beaucoup mieux d’un gouvernement surendetté qui ne maîtrise décidément pas grand-chose à Genève. - C’est NON

Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève

-         Loi modifiant la loi instituant la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève (LCPEG) (Financement de la CPEG) (B 5 22 – 12228), du 14 décembre 2018 (loi 1) – C’est NON

-         Loi modifiant la loi instituant la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève (LCPEG) (B 5 22 – 12404), du 14 décembre 2018 (loi 2) – C’est OUI

-         Question subsidiaire :
si la loi 1 : loi modifiant la loi instituant la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève (LCPEG) (Financement de la CPEG) (B 5 22 – 12228), du 14 décembre 2018 et la loi 2 : loi modifiant la loi instituant la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève (LCPEG) (B 5 22 – 12404), du 14 décembre 2018 sont acceptées, laquelle des deux a-t-elle votre préférence, loi 1 ou loi 2 - Il faut choisir la loi 2

Il est hors de question de financer  à hauteur de 4,2 milliards de francs la caisse de prévoyance de l’Etat sans qu’il y ait prise de conscience et changement au sein de cette institution. C’est pourquoi l’UDC-Genève a voté oui  au projet de loi 12404, prévoit un système de primauté des cotisations, financées à 58% par les contribuables et à 42% par le fonctionnaire. Un équilibre a été trouvé entre les prestations aux futurs retraités, le financement de ces prestations et le coût pour les contribuables. C’est mieux que la simple demande de la gauche et du MCG de passer à la caisse pour sauver cette caisse de pension et continuer son petit bonhomme de chemin sans revoir son mode de fonctionnement.

Loi modifiant la loi sur les heures d’ouverture des magasins (LHOM) (Sauvons les emplois du commerce genevois) (I 1 05 – 12372), du 21 septembre 2018
C’est OUI

Initiative populaire cantonale 167 « Pour une politique culturelle cohérente à Genève »
C’est NON

(Communiqué de presse UDC Genève du 12 mars 2019)

Pour infos:

Céline Amaudruz, Présidente de l'UDC-Genève, Conseillère nationale et vice-présidente de l'UDC

Stéphane Florey, député, membre du Bureau

Directive de l’UE sur les armes - C’est NON

Directive de l’UE sur les armes - C’est NON


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire