16/08/2021

L'Afghanistan n'existe plus

Ce qui aurait dû être un retrait ordonné de l'armée américaine de l'Afghanistan a été transformé par Joe Biden en désastre mondial. Et avant tout un désastre pour les Afghans eux-mêmes, au moins pour ceux qui ne peuvent pas s'enfuir. Les autres se réjouissent et profitent de l'occasion pour s'installer dans des pays européens et être soutenus à vie, ou au moins aussi longtemps que les pays d'accueil soient déstabilisés à leur tour.

Tout cela n'est bien entendu pas une surprise. Le 25 novembre 2020, j'avais déjà écrit que les guerres allaient reprendre avec Biden. A la remarque «Amérique est de retour» de Biden, j'avais mis en avant la remarque de Mike Pompeo «Retour au temps lorsque l'Etat Islamique était encore un califat?».

Personne ne s'était cependant imaginé que Biden allait livrer l'Afghanistan aux talibans, en leur laissant en plus tout l'armement que l'armée américaine aurait dû rapatrier, ou au pire, détruire. L'Afghanistan n'existe plus. Il a été remplacé par le spectre d'un Emirat islamique d'Afghanistan. Dans l'attente de la résurgence du califat...




Pour terminer un commentaire de «Mère-Grand» vu sur le blog de David Frenkel, lequel je soutiens totalement:

«Ceux pour qui la "débâcle" afghane n'en est pas une, ce sont qui constituent ce que le général Eisenhower appelait le "complexe militaro-industriel" américain.

Les milliards dépensés par le peuple américain (non par le gouvernement) n'ont pas été perdus pour tout le monde, même si une partie est partie dans les poches des Talibans eux-mêmes, des chefs de guerre locaux et autres profiteurs charognards.
Le matériel laissé derrière elle par l'armée américaine est une autre aubaine, non seulement pour les Talibans, mais aussi pour l'industrie qui devra le remplacer.
Et je ne parle pas du bénéfice religieux que les musulmans du monde entier tirent de l'échec, une fois de plus, des nations occidentales.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire