11/10/2015

L’enfer du cycliste à Genève

La Tribune de Genève se pose la question de savoir si Genève est bien l’enfer du cycliste*? Elle rapporte les paroles d’une cycliste venant de Bâle et qui se plaint du réseau cycliste illogique de cette ville. En l’occurrence, elle aurait dû faire un détour de plusieurs centaines de mètres et franchir plusieurs feux de circulation pour relier deux points quasi adjacents et éviter d’être amendée. A noter qu’il n’est pas interdit de se déplacer à pied en poussant son vélo sur le trottoir, afin d’éviter un tel détour.


La TDG mentionne aussi dans le même article le Conseil des anciens de Genève que je préside. Il est invité à participer à la campagne destinée aux cyclistes menée actuellement par la police. «Nous souhaitons une cohabitation sereine sur nos trottoirs, explique ainsi Micheline Toscano, membre de notre comité. Nous ne sommes absolument pas antivélos. Et les piétons ne sont pas toujours irréprochables», poursuit-elle en relayant notre message: «Un petit signe et un sourire = courtoisie et compréhension.»

* Tribune de Genève du 24 septembre 2015

Des cyclistes poussent leurs vélos dans une montée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire