24/10/2016

Jungle de Calais : son arrivée aux portes de Genève confirmée !

On le pressentait la semaine passée, cette fois la préfecture de la Haute-Savoie l’a officiellement confirmé : des migrants de la « Jungle de Calais » arrivent à Annecy et à Annemasse en début de semaine.

La jungle de Calais, personne n’en veut. Face à la violence des migrants, les calaisiens n’ont cessé de demander au gouvernement socialiste français le démantèlement du tristement célèbre bidonville. Plutôt que de s’attaquer à un problème migratoire bien trop complexe pour elles, les autorités françaises ont récemment choisi de disperser cette population, essentiellement masculine, de migrants illégaux.

Car d’Annemasse « A vivre ensemble», d’Annecy « la Venise des Alpes » et de la France, « le pays des droits de l’homme » ces migrants n’en veulent pas mais cherchent des contrées qu’ils croient plus prospères. Il est à parier que les requérants d’asile déboutés attendront patiemment d’être « reconduits à la frontière » et qu’il ne leur viendra nullement à l’esprit de « visiter » Genève. Et pendant ce temps-là, que font nos autorités, celles qui aiment tant pavoiser et qui ne jurent que par le « Grand Genève » ? Le député Marc Falquet interpelle ce jour le Conseil d’Etat.

Pour tous renseignements :
Marc Falquet, député, auteur de la question écrite076/ 376 81 18

Marc Fuhrmann, président et conseiller municipal, 076/ 324 45 22

(UDC-Genève, 24 octobre 2016) 

Marc Falquet

Marc Falquet


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire