29/05/2015

Sepp Blatter, notre héros national

Il a tout d’un Arnold de Melchtal, d’un Walter Fürst ou encore d’un Werner Stauffacher, les trois Eidgenots qui ont prêté serment au Grütli, sauf qu’il est bien Valaisan. Sinon il résiste tout aussi bien aux grandes puissances d’aujourd’hui que ses prédécesseurs aux Habsbourg et au Saint-Empire.

Et le nombre de ses adversaires est impressionant. Outre les Américains, les Français, les Anglais et même de nombreux Suisses, la Tribune de Genève de ce jour mentionne encore Lennart Johansson, mauvais perdant s’il en est, Michel Zen-Ruffinen, Diego Maradona, Romario, Luis Figo, Michel Platini et Andrew Jennings.

Que la gauche crache sur Sepp Blatter (par exemple la note du blog de Sylvain Thévoz de la Tribune de Genève de ce jour), un Suisse qui a réussi à organiser un Mondial de foot en Afrique, est plutôt étonnant. Ne devrait-elle pas être contente de lui qui aide les pays pauvres d’une manière concrète et qui n’oublie pas le continent noir comme les autres?

Les accusations fusent. Rien n’a été prouvé contre Sepp Blatter, malgré les efforts de Michael Garcia, Alexandra Wrage et tant d’autres? Qu’importe! Il a du succès donc il est coupable!

Nul n’est prophète en son pays. Heureusement que d’autres reconnaissent ses qualités.

Sepp Blatter et Joao Havelange

Sepp Blatter et Joao Havelange


Par NL-HaNA, ANEFO / neg. stroken, 1945-1989, 2.24.01.06, item number 253-8731 — Nationaal Archief Fotocollectie Anefo, CC BY-SA 3.0 nl, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=33330160

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire