27/04/2014

Kwibuka20

Une lueur d’espoir 20 ans après le génocide. Le Rwanda voulait donner un signe clair que le passé est dorénavant dépassé. Dépassé oui, mais pas oublié, car la mémoire à l’horreur d’un peu plus de 100 jours avec plus d’un million de Tutsi morts est ineffable.

Au Centre International des Conférences de Genève, après une minute de silence en l’honneur des Tutsis assassinés, le court-métrage « Kwibuka20 (le mot en kinyarwanda, une langue rwandaise, signifiant mémoire, commémoration), remember, unite, renew » a été présenté. Puis plusieurs orateurs ont pris la parole dont Me Nils de Dardel, mon collègue constituant. En suivant la tradition de Jean Ziegler, il a réussi à mêler la Suisse de la deuxième guerre mondiale avec les événements d’il y a 20 ans, afin de réclamer une prise de conscience de la culpabilité des Suisses pour le génocide du Rwanda. Fallait le faire!

Une Rwandaise

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire