22/02/2013

Foin des mensonges: la naturalisation est dorénavant facilitée

Le groupe UDC a la constituante avait bien insisté, lors de nos débats, que l’intégration des étrangers devrait passer par une naturalisation facilitée au lieu de leur donner les droits de vote et d’éligibilité. Ces prérogatives doivent rester intimement liées à la nationalité suisse. Le vœu des constituants UDC est dorénavant exaucé : la Commission des institutions politiques du Conseil national a accepté de réduire le nombre d’années de séjour pour demander le passeport suisse de 12 à 10 ans!

En même temps, cette commission s’assure que les nouveaux Suisses soient en mesure d’exercer convenablement leur citoyenneté et de comprendre les enjeux politiques qu’ils seraient appelés à trancher. Pensez seulement aux sujets de votation du 3 mars et à leur importance. Un requérant doit donc être familiarisé au mode de vie suisse et bien communiquer au quotidien dans une langue nationale, à l’oral et à l’écrit.

La décision de ladite commission devrait mettre un terme à toute velléité de la gauche genevoise renforcée du centre mou d’introduire dans notre nouvelle constitution le droit de vote des étrangers au niveau cantonal ou, pire encore, le droit d’éligibilité aux niveaux communal et cantonal.

Cette Canadienne pourrait dorénavant plus vite devenir Suissesse

Cette Canadienne pourrait dorénavant plus vite devenir Suissesse


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire