15/09/2015

L’UDC exige – les Etats européens passent à l’acte

La libre circulation des personnes est terminée. Ce constat figure dans le programme de l’UDC suisse 2015 – 2019 (p. 34). Et de renchérir qu’une nouvelle initiative populaire dans ce sens avait déjà été préparée. Elle est lancée si le Conseil fédéral et le Parlement refuseront d’appliquer fidèlement la nouvelle disposition constitutionnelle (l’article constitutionnelle stoppant l’immigration massive).


L’Europe, quant à elle, a pris les devants en cette matière. Depuis 2011, plusieurs Etats ont déjà rétabli, au moins temporairement, leurs frontières, et pas les moindres. A côté de l’Allemagne à partir d’avant-hier, les ont déjà fermées la France, l’Espagne, la Pologne, la Norvège, les Pays-Bas, la Belgique, l’Estonie, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque, l’Autriche. L’Allemagne est néanmoins le premier pays à fermer ses frontières pour des questions d’immigration. Il s’agit par ailleurs de la même Allemagne qui a prôné, il y a quelques jours, l’accueil (presque) illimité de 800’000 Syriens et qui a applaudi l’arrivée de quelques-uns.

Le réveil de cette douce euphorie n’a pas tardé: au lieu des familles attendues, plus de 70% des migrants parfois violents étaient des hommes! Et combien de djihadistes se cachent parmi eux?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire