11/07/2018

Arrêtons la discrimination des travailleurs à partir de 45 ans

Il fut un temps où les Suisses commençaient leur carrière professionnelle dans une entreprise et l'arrêtaient à 65 ans sans avoir changé une seule fois leur employeur. Ce temps est bien révolu et aujourd'hui, il n'est pas rare qu'on se fasse congédier après des dizaines d'années de service à partir de 50 ans.

Ce n'est pas étonnant. Avec l'introduction de la LPP, une inégalité a été introduite dans la loi qui désavantage fortement les personnes à partir de 45 ans et aggrave encore la situation à partir de 55 ans. En effet, tandis que toute personne qui travaille avant son 25ème anniversaire ne paie pas de cotisations LPP, ceux-ci ascendent ensuite à 7% jusqu'à 35 ans, puis 10% jusqu'à 44 ans, 15% jusqu'à 54 ans et finalement 18% entre 55 ans et l'âge de la retraite. Un entrepreneur qui, par définition, doit savoir calculer, a donc un grand problème pour justifier le maintien d'une personne à partir de 45 ans et il lui est quasiment impossible d'en engager quelqu'un dans cette situation.

Une initiative qui demande une unification du taux de cotisation LPP vient d'être lancée. Elle n'est pas portée par un parti. Tout le monde peut donc la signer, afin de changer la raison principale de la difficulté de travailler des personnes de plus de 45 ans.

Travailler après 45 ans?

Travailler après 45 ans?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire