27/07/2018

Abandonnons l’intégration et exigeons l’adaptation des étrangers en Suisse

Un musulman qui ne fait pas de poignée de main à une femme et une musulmane qui ne regarde pas l’homme qui lui a posé une question, sont-ils bien intégrés en Suisse? C’est la question à laquelle deux commissaires de la Commission de naturalisation de Lausanne ont dû répondre récemment. Pour l’heure, nous ne connaissons pas leur réponse, mais le procédé démontre déjà clairement ses limites.

Et comment réagir lorsque les candidats à la naturalisation hindous disent vouloir attaquer nos paysans qui amènent leurs vaches chez le boucher? Pour rappel, un musulman indien vient de se faire lyncher lorsqu'il était en train de convoyer des vaches qu'il venait d'acquérir pour sa famille.

La vraie question est: pourquoi un étranger qui ne fait rien de plus que de s’intégrer en Suisse devrait-il être naturalisé? Nous devrions plutôt exiger qu’il s’adapte d’abord à notre mode de vie, histoire d’éviter les tensions entre populations. A l’heure actuelle, il y a une majorité de Suisses qui veulent vivre en paix, qui ne sont pas racistes et qui soignent la bonne entente avec leurs voisins.

Ne permettons pas que des étrangers installés chez nous deviennent Suisses, qui prônent la guerre, qui sont racistes et qui n’ont qu’à faire de l’avis de leurs voisins. Exigeons qu’ils reprennent nos valeurs avant que nous leur fassions confiance en les acceptant en tant que citoyens à part entière!

Tenue de mariage musulman

Tenue de mariage musulman



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire