26/03/2016

Le cauchemar Boko Haram est fini*

Abubakar Shekau dirige la secte Boko Haram depuis la mort de son fondateur Mohamed Yusuf en 2009. Son idéologie s’inspire de celle des Talibans d’Afghanistan. D’abord organisé comme une vraie armée avec des tanks et des hélicoptères, le groupe s’est résigné à des actes de terreur ces dernières années, en utilisant notamment des jeunes filles comme bombes humaines dans les marchés. Le groupe s’est aussi distingué par l’enlèvement de jeunes filles pour en faire des esclaves sexuels. La femme du président américain s’est illustrée à ce propos par son appel: «Bring back our girls».

Abubakar Shekau appelle à la reddition



Abubakar Shekau, qui était par ailleurs devenu le chef de la province de l’Afrique de l’Ouest du soi-disant califat, vient de publier une vidéo dans laquelle il annonce la fin de Boko Haram. Il parle en Haoussa (une langue africaine) et en arabe. Il implore qu’Allah le protège du mal et remercie son créateur. Un responsable militaire nigérian a expliqué aux journalistes qu’Abubakar Shekau disait à ses combattants de dire au revoir à leur Etat islamique illusoire et les appelait à déposer leurs armes.

Cette issue est-elle un signe précurseur de la disparition prochaine du groupe de terreur «Etat islamique»?


Abubakar Shekau
Par VOA (VOA) [Public domain], via Wikimedia Commons

* selon un article de cameroun-info.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire