17/04/2017

Les coûts de l'immigration sont plus importants que prévu

En 2015 déjà, nous avons parlé des migrants et de la prévoyance accru de la prévoyance sociale par les impôts. Aujourd'hui, c'est à l'UDC de tirer la sonnette d'alarme à cause de l'impact négatif de l'immigration sociale sur les recettes fiscales (communiqué de presse du 30 mars):

Présentation des comptes 2016 par le Conseil d’Etat : 
Le coûteux passage d’une immigration de travail à une immigration sociale

Cette année également, nous avons une pensée émue pour ces riches contribuables décédés dont leur apport à l’impôt sur les successions a rapporté 100 millions de plus que prévu au budget. Ceci permet au Conseil d’Etat d’annoncer un résultat positif des comptes 2016 de 61 millions de francs.

Malgré ce boni, l’UDC reste très inquiète par l’évolution négative des rentrées fiscales des personnes physiques, soit moins 131 millions, en valeur relative moins 4,1 %. Nous ne pouvons nous empêcher de mettre ces chiffres en perspective avec l’évolution de l’emploi dans notre canton. En effet, entre le quatrième trimestre 2015 et le dernier trimestre 2016, le taux d’indice de l’emploi a reculé de 2,2 % soit l’équivalent de plus de six mille emplois perdus (source : statistique de l’office cantonal de la statistique).

Cette analyse est corroborée par l’évolution des dépenses de prestations sociales de plus 41 millions de francs.

Nous constatons le passage d’une immigration de travail à une immigration sociale, impactant négativement la production de recettes fiscales, obligeant le canton à reporter, diminuer, décaler, ses investissements indispensables pour l’avenir économique du canton. Ne nous laissons pas abuser. Le budget 2016 prévoyait 773 millions d’investissements et les comptes n’affichent que 550 millions dépensés, soit une diminution de 223 millions.

Les comptes 2016 sont artificiellement positifs. Sans le non-dépensé des investissements (223 millions) et la diminution des frais de charge de personnel (moins 24 millions), nous aurions eu alors des comptes présentant un résultat négatif d’environ 200 millions.

Cette situation nous interpelle et nous inquiète pour le résultat des comptes 2017.

Pour info:
Patrick Lussi, député, commissaire aux finances
Gilbert Catelain, député suppléant

Patrick LUSSI

Patrick LUSSI


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire