31/10/2018

L'UDC et le MCG ne se laissent pas prendre en otage par la gauche du Conseil municipal emmené par son Conseiller national Guillaume Barazzone

229 points à l’ordre du jour - de quoi occuper le Conseil municipal durant une bonne dizaine de séances plénières. Mais cela ne suffit pas à la gauche qui ne rêve que d’organisations internationales et d’ouverture au monde entier. Au lieu de s’occuper des affaires de notre Ville, elle a ainsi fait voter une urgence taillée sur  mesure du Conseiller national Guillaume Barazzone.


Après avoir pris la décision de ne pas poursuivre les infractions à la loi sur les étrangers de nos 300 dealers qui terrorisent notre population, et un petit détour par Abou Dabi, bien entendu tous frais payés, Guillaume Barazzone s’attèle aux affaires fédérales. Qu’a-t-il en fait de plus humain que de sauver quelques pauvres Africains de la noyade en Méditerranée? Sauf que la bateau Acquarius, objet de toutes ses attentes, a ouvertement violé le droit de la mer, après avoir fait de fausses déclarations. C’est surtout ce bateau qui les poussent à prendre le risque de mourir, plutôt se suicider au lieu de se laisser sauver par les professionnels sur place. Pour ces raisons, il ne trouve plus aucun pays au monde qui veut lui accorder un pavillon, même pas le Panama pourtant connu pour être peu regardant en la matière.


Les élus municipaux UDC et MCG n'ont pas voulu cautionner cet appel insensé et ont donc quitté l’enceinte du Conseil municipal. La gauche a été obligée de voter seule cette résolution contraire aux intérêts de Genève.

Quel est votre avis ? Laissez un commentaire et inscrivez-vous aux informations de nos dernières publications (en haut à droite) !

Le bateau Samuel Beckett en action

Le bateau Samuel Beckett en action


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire