16/10/2018

PR-1320 : Non à deux millions pour paralyser la Ville !

2,3 millions : tel est le montant demandé par le Conseil administratif pour paralyser les quartiers de Sécheron et de Vermont-Vidollet en les faisant passer en zone 30. Les groupes UDC et MCG s’opposent d’entrée à cette dépense inconsidérée et réclament le débat immédiat sur la PR-1320.

La Ville perd de son attrait. Fruits d’une idéologie anti-voiture de gauche, les multiples contraintes et autres chicanes à l’encontre des automobilistes asphyxient les commerces du centre-ville. Les centres commerciaux situés en périphérie ou en France voisine attirent de plus en plus de clients, séduits par les prix avantageux mais également par les facilités d’accès dont disposent ces temples de la consommation.

Faire passer un quartier, puis un autre en zone 30 n’est pas anodin. La multiplication de secteurs entiers de la ville en zone 30 entraîne un report de la circulation inter-quartiers sur des grands axes saturés. Enfin, la zone 30 complique également le travail des pompiers, policiers et ambulanciers contraints de slalomer dans des rues disposant de contours très serrés.

(Communiqué commun des sections UDC et MCG en Ville de Genève)

Quel est votre avis ? Laissez un commentaire et inscrivez-vous aux informations de nos dernières publications (en haut à droite) !

Complication en vue

Complication en vue


Pour tous renseignements :

Pierre Scherb,  chef de groupe UDC

Daniel Sormani, chef de groupe MCG

Eric Bertinat, UDC, président du Conseil municipal

Amar Madani, MCG, membre du Bureau du Conseil municipal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire