29/10/2021

La Justice est-elle réellement Juste ?

La Justice est-elle réellement Juste ?

Quelques exemples récents :

  • Sarah Halimi, médecin, 65 ans, balancée d’un balcon en 2017, par un sénégalais, ayant été jugé pénalement irresponsable, étant drogué…
  • Mireille Knoll, rescapée de la shoa, 85 ans, poignardée et brûlée en 2018 par deux individus, pourtant interdits dans le 11ème arrondissement, en attente de procès pour meurtre antisémite
  • Samuel Paty, professeur d’histoire, 48 ans, décapité en 2020, par un jihadiste tchetchène, en attente de procès…
  • Evelyne Kedissa, institutrice, 77 ans, décapitée en 2021 et son assassin présumé aurait perdu la mémoire…
Abolir la peine de mort est une avancée éthique.

Mais la violence dans le monde suit son expansion

Et les meurtriers continuent leurs exploits, sans compassion;

Au point que le « bourreau » n’a plus une image satanique.

Il n’est plus question de rétablir la peine de mort.

Mais la peine encourue doit être à la mesure du mal,

Infligé à son semblable par un humain, indigne animal,

Qui agit avec une grande aisance, sachant qu’il s’en sort.

Devant l’horreur, la Justice doit juger avec rigueur.

Elle ne doit pas confondre un assassin avec sa victime

Et doit prononcer des peines dissuadant le crime.

Éliminer un meurtrier qui décapite son semblable sans pudeur

Coûterait moins cher que la récidive ou l’entretien à vie ;

Mais notre société a choisi l’apaisement plutôt que la survie.


Il est important de voir cette vidéo. 

Christine Kelly à www.cnews.fr/ reçoit mon copain Daniel et son frère.

Les fils de Mireille Knoll témoignent (vidéo) – JForum


Alors que s’ouvre le procès des assassins de Murielle Knoll, l’un de ses fils, Daniel, s’est montré très pessimiste quant à l’avenir des Juifs en Europe.

« Quand on voit tout ce qui se passe actuellement, je pense qu’il n’y a plus d’avenir pour les Juifs en Europe », a-t-il déclaré sur CNews. « Etre assassiné parce qu’on est juif ça veut dire qu’aujourd’hui il y a des gens qui cherchent à nous éliminer d’une façon ou d’une autre », a-t-il poursuivi.

À partir du 26 octobre, deux hommes sont jugés devant la cour d’assises de Paris pour ce meurtre, dont le caractère antisémite a été retenu.

« Satisfait » du traitement par la justice de ce « dossier accablant », l’avocat des fils de Mireille Knoll, Me Gilles-William Goldnadel a de son côté espéré un « châtiment sévère » pour cet « horrible crime ». 

Le drame, survenu un an après le meurtre à Paris de Sarah Halimi, une sexagénaire juive jetée de son balcon, avait entraîné une grande « marche blanche » dans Paris et relancé le débat sur un « nouvel antisémitisme » lié à l’islamisation de certains quartiers.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Soued

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire