28/03/2017

L'UDC veut sauver l'AVS

Le 16 mars 2017, le parlement suisse a voté la réforme des retraites contre l'avis de l'UDC. Voici son communiqué de presse publié le même jour:

Notre objectif reste le même: sauver l'AVS

Les personnes âgées tout comme les jeunes perdent dans la réforme de l'AVS que le cartel rouge-noir du PS et du PDC a réussi à faire passer aujourd'hui au Parlement. Seule une petite partie de la population en profite, c'est-à-dire les personnes qui prennent prochainement leur retraite. Les rentiers actuels n'y gagnent rien, mais devront payer plus de TVA. L'objectif de cette réforme, à savoir sauver l'AVS d'un déséquilibre financier, est complètement raté. Non seulement l'augmentation de 70 francs des futures rentes crée une société à deux classes dans l'AVS, mais elle constitue de surcroît une dispersion de plus d'un milliard de francs au profit de gens dont la majorité n'en a pas besoin. L'AVS est ainsi envoyée dans le mur à charge des jeunes générations. Tout cela coûte en plus fort cher: augmentation des prélèvements sur les salaires et hausse des cotisations AVS, autant de charges qui frappent la population active et l'économie.  Et, pour couronner le tout, une augmentation des impôts de plus de deux milliards de francs par an via la TVA. Néanmoins, l'AVS affichera dès 2035 à nouveau un déficit annuel de 7 milliards de francs.

Il est particulièrement navrant que le PDC se soit laissé une fois de plus instrumentaliser par la gauche en l'appuyant dans cette escroquerie au détriment de la prévoyance vieillesse. Il y a quelques mois encore, ce parti s'est engagé avec véhémence contre une augmentation générale de l'AVS. Rappelons aussi qu'en septembre dernier le peuple a enterré l'initiative AVS+ de la gauche. L'UDC veillera comme de coutume à ce que les citoyennes et citoyens sachent la vérité. Elle combattra ce projet nocif et continuera d'œuvrer pour le sauvetage de l'AVS.

Une île au milieu du lac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire