23/02/2018

Tariq Ramadan et la présomption grave de culpabilité

Le petit-fils du fondateur des Frères musulmans, l’Egyptien Tariq Ramadan, s’est rendu dernièrement en France. Il a fait cette démarche malgré le fait que son frère Hani Ramadan y est interdit de séjour depuis l’année dernière et que lui-même, sous le coup d’une enquête pénale, n’avait pas intérêt à y aller.

Il a donc logiquement été arrêté et mis en détention. Les conditions de cette mise en détention sont la présomption grave de culpabilité, le risque de fuite et le risque de collusion. Par contre, les juges français n’ont pas retenu le risque de récidive.

Selon les médias, plusieurs femmes ont par ailleurs témoigné sous X (on suppose sous anonymat). Il est donc prévisible qu’elles vont se sentir moins menacées par Tariq Ramadan et porter plainte à leur tour.

Tariq Ramadan

Tariq Ramadan


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire