28/07/2019

Un dimanche d’été caniculaire, mais pas trop

Après 2003 et tous les avertissements au sujet du réchauffement climatique, nous nous attendions à un été extraordinaire. L’assemblée française était tellement soucieuse de faire en sorte que personne ne soit surpris qu’il fasse chaud en été qu’elle a même fait venir une jeune suédoise pour qu’elle le dise haut et fort. Mission accomplie haut la main, malgré quelques notes dissonantes. Si Michel Onfray dont il s’agit notamment n’était il y a peu encore que l’auteur adoré de la biographie de Camus (L’Ordre libertaire : La Vie philosophique d’Albert Camus), il est maintenant traité d’ex-professeur anticatholique, pamphlétaire bien plus que philosophe. Ainsi va la vie.

Or, après deux jours moyennement chauds comparés à 2003, nous avons maintenant droit à un dimanche plutôt frais (19° C). Profitons-en donc pour faire une promenade. Dans l’attente d’une petite augmentation de la température avant les fraîcheurs automnales et le froid de l’hiver prochain.

Le saut dans la piscine

Le saut dans la piscine



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire