23/05/2017

L'UDC mesurera les partisans à leur promesse de 40 francs

L'UDC prend acte avec déception de l'acceptation de la loi sur l'énergie. Grâce au référendum de l'UDC, les lourds inconvénients de ladite stratégie énergétique ont enfin été mis au jour, mais malheureusement le retard pris par rapport à la propagande officielle orchestrée depuis des années en faveur de ce dangereux "tournant énergétique" n'a pas pu être rattrapé. Les partisans de ce projet doivent maintenant tenir leurs promesses et garantir un approvisionnement énergétique sûr, avantageux et suffisant de la Suisse. 

Les partisans de la loi sur l'énergie n'ont cessé de souligner que ce projet ne coûterait que 40 francs par famille et par an. La conseillère fédérale Doris Leuthard a promis de renoncer à des augmentations d’impôts sur les carburants jusqu'en 2035. Les progrès technologiques sont si énormes, a-t-elle affirmé, que les citoyennes et les citoyens ne subiront pas de nouvelles interdictions et mises sous tutelle pour atteindre l'objectif final, à savoir une réduction de 43% de la consommation globale d'énergie. L'UDC mesurera les défenseurs de la loi à leurs promesses, notamment en ce qui concerne les impôts et redevances.

C'est grâce au référendum de l'UDC que le Conseil national a refusé le système incitatif en matière énergétique et climatique (SICE). Il est ainsi évident que, comme promis, le Parlement enterrera définitivement ce projet lors de la prochaine session.

(Communiqué de presse UDC du 21 mai 2017)

Une ligne électrique haute tension

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire